RMC Sport

Les étonnantes confessions de Francesco Totti

Félicité par ses coéquipiers, le capitaine de la Roma n'envisage pas sa carrière ailleurs que sous le maillot des Giallorossi.

Félicité par ses coéquipiers, le capitaine de la Roma n'envisage pas sa carrière ailleurs que sous le maillot des Giallorossi. - -

Souvent raillé pour sa supposée bêtise, le champion du monde 2006 s’est longuement confié à nos confrères de la Reppublica et a notamment accepté d’évoquer ses peurs, son envie de revenir en sélection, son amour de la Roma, à laquelle il est fidèle depuis 1992… L’occasion de découvrir la face cachée d’un footballeur bien plus intéressant que prévu.

Sélection italienne : « Si Lippi fait appel à moi… »
Francesco Totti n’a plus porté le maillot de la sélection depuis juillet 2007. Sélectionné à 58 reprises, le Romain n’exclut pourtant pas de revenir… deux ans après des premiers adieux. « Si Lippi fait appel à moi, si je vais bien et si le groupe veut de moi, j'irai. Je crois que cela ferait plaisir aux jeunes. » Totti explique que son retour pourrait être motivé par les rapports qu’il entretient avec Marcello Lippi, son sélectionneur entre 2004 et 2006. « Notre relation va au-delà du football. Je ne pourrai jamais oublier ce qu’il a fait pour moi en Allemagne. » Lors de la Coupe du monde, Totti avait en effet été protégé par son entraîneur, alors que beaucoup demandaient sa mise à l’écart. Résultat : quatre passes décisives et une présence dans l’équipe-type du tournoi.

Secrets : « J’ai peur de perdre ma famille »
Le journaliste de la Reppublica avait pourtant annoncé la couleur dès sa première question. « Un entretien avec Totti pour parler autre chose que de football est presque impossible. Il préfère s’exprimer en monosyllabe. » Même après cette mise en bouche, le meneur de jeu ne lui en tient pas rigueur et se livre. « J’ai peur de perdre ma famille, mais je crois à une vie après la mort. Je suis déterminé à vivre une autre vie avec ceux que j’aime. » Au sujet d’un éventuel transfert, le symbole de l’AS Rome avoue même que c’est par « amour et paresse » qu’il n’a jamais pensé à un départ. « Au Real Madrid ou à Barcelone, j’aurais gagné plus. Mais j’ai gagné un pari avec moi-même. J’ai même vu une des fans s’agenouiller dans la rue et me demander de les embrasser. C’est fou, non ? » Quant à l’après-football, il avoue ne pas vouloir devenir entraîneur, mais aimerait bien devenir « dirigeant ». A Rome, bien entendu.

Argent : « J’investis dans la pierre »
Connu pour être l’un des footballeurs les mieux payés, Totti reconnaît toucher entre « 8 et 10M€ » par an. « Je place en banque et j’investis dans des logements, notamment. » Les footballeurs gagnent-ils trop d’argent ? « Je ne crois pas. Le monde du football est riche. Ça a commencé avec Lentini et Vieri. Le football appartient aux entreprises. » Francesco Totti refuse néanmoins d’accoler l’étiquette « stupide » sur le front des joueurs. « Nous sommes sur le devant de la scène, mais nous sommes seuls. Mais j’ai aussi connu des journalistes stupides, des avocats stupides, des chefs d’entreprises stupides, des commerçants stupides… »

La rédaction - P.Ta.