RMC Sport

Longue absence pour Zlatan Ibrahimovic, opéré à Lyon, fin de carrière en vue?

A 40 ans, Zlatan Ibrahimovic a une nouvelle fois été opéré, pour une absence estimée à 7 à 8 mois.

C’est un communiqué du Milan AC qui nous l’apprend : quelques heures après avoir fêté le titre national avec le Milan AC, Zlatan Ibrahimovic s’est fait opérer ce mercredi du genou gauche et sera absent des terrains entre 7 et 8 mois. 

"Zlatan Ibrahimović a été opéré ce mercredi du genou gauche par le Dr Bertrand Sonnery-Cottet, en présence du directeur médical de l'AC Milan Stefano Mazzoni, à l'Hôpital Jean Mermoz de Lyon.  L'arthroscopie était prévue depuis un certain temps pour résoudre définitivement l'instabilité de l'articulation et consistait en une reconstruction du ligament croisé antérieur avec renforcement latéral et réparation méniscale. L'opération a été un succès complet. Zlatan est impatient de commencer le processus de réhabilitation et de revenir sur le terrain. Le pronostic est estimé à 7-8 mois." 

C’est une équipe française qui a pratiqué l’acte chirurgical ce mercredi dans le plus grand secret, autour de Bertrand Sonnery Cottet, spécialiste du genou au centre Paul Santy de Lyon. Le chirurgien lyonnais est en lien avec l’institution lombarde depuis l’été 2011 quand il avait eu à gérer la rupture du LCA du genou de l’international français qui évoluait au Milan AC, Mathieu Flamini. Le board médical milanais a toujours gardé un lien avec Sonnery Cottet et ses équipes, appelés au chevet de très nombreux sportifs : Karim Benzema, Nabil Fekir, Ibrahima Konaté ou encore Ada Hegerberg, la Norvégienne encore championne d’Europe avec Lyon le week-end dernier mais aussi Charles Ollivon, le capitaine du XV de France en juin 2021 sans oublier les skieurs, JB Grange, Valentin Giraud Moine ou  Tessa Worley.

Plusieurs opérations aux genoux

Le géant suédois n’en est pas à sa première intervention chirurgicale concernant ses genoux: en 2017, c’est le ligament croisé du genou droit en 2017 qui a dû être réparé avant un simple "nettoyage" en juin 2021 qui l’a écarté des terrains un trimestre avant de rejouer normalement à l’automne. Il avait même marqué de nouveau entre octobre 2021 et janvier 2022 enchaînant les titularisations en Série A et en Ligue des Champions, même s’il n’avait pu être aligné le 22 décembre face à Empoli pour des "problèmes au genou" comme indiqué par le site spécialisé, Transfermark.

Durant cette période, il réussit, à 40 ans tout juste à inscrire pas moins de 8 buts, dont le dernier le 9 janvier face à Venise. Tout s’est ensuite peu à peu compliqué avec des douleurs récurrentes au genou, mais aussi au tendon d’Achille qui ont freiné ses envies d’aider, régulièrement ses coéquipiers dans la quête d’un titre de Champion d’Italie, son rêve depuis son retour de MLS en Italie en janvier 2020.

Reste des interrogations à la lumière du timing de ce passage au bloc: pourquoi la faire à peine trois jours après la consécration milanaise quand on sait toute la préparation effectuée en amont? Est-ce parce que les douleurs étaient trop importantes ? Dans ces conditions, comment a-t-il pu quand même, jouer encore 18 minutes dimanche face à Sassuolo ? A-t-il voulu ajouter une ligne de plus à sa légende qui pourrait ainsi laisser supposer qu’il a voulu, à tout prix, privilégier le groupe, l’institution Milan AC, même en jouant avec un genou endolori plutôt que d’abandonner le club dans sa quête d’un 19ème titre national, le 1er depuis 2011?

Toutes les questions sont sur la table d’autant qu’à 40 ans passés, avec cette opération, pas sûr que l’ex-joueur du PSG (2012-2016) puisse de sitôt revenir sur un terrain quand on sait qu’une telle opération donne lieu, à une très longue et fastidieuse rééducation. 

par PK et EJ