RMC Sport

Mort d’Astori: une nouvelle enquête ouverte sur un faux rapport médical

Le parquet de Florence a décidé d’ouvrir une nouvelle enquête sur la mort de Davide Astori. L’ancien capitaine de la Fiorentina est décédé d’un arrêt cardiaque en mars 2018, à la veille d’un match de Serie A. Le dernier médecin à l’avoir déclaré apte à la pratique du sport est soupçonné d’avoir falsifié un rapport médical pour se couvrir.

Quinze mois après la mort tragique de Davide Astori, la justice italienne vient de relancer le dossier. Selon le Quotidiano Nazionale, repris par la Gazzetta dello Sport, le parquet de Florence a ouvert une nouvelle enquête sur la disparition du capitaine de la Fiorentina, décédé le 4 mars 2018 dans sa chambre d’hôtel, à la veille d’un match de Serie A face à l’Udinese. L’autopsie du joueur de 31 ans avait conclu à une mort naturelle par arrêt cardiaque.

Les investigations qui viennent d’être relancées portent sur les agissements du professeur Giorgio Galanti, dernier médecin à avoir déclaré Astori apte à la pratique du sport de haut niveau. Le bureau du procureur aurait mis la main sur un certificat daté du 10 juillet 2017 (huit mois avant la mort d’Astori). Dans ce document, le docteur Galanti affirme avoir soumis le défenseur de la Viola à un effort cardiaque lors d’un examen censé détecter une éventuelle malformation.

Le docteur Galanti risque gros

Mais le procureur Antonino Nastasi soupçonne le certificat d’être un faux. Des éléments le poussent à croire que le document a été édité récemment "à une date antérieure ou proche du 19 avril 2019" (un an après le décès d’Astori). Galanti aurait pu agir ainsi afin d’essayer de se couvrir et de masquer "son incompétence et sa négligence". Il risque gros si les soupçons de la justice sont avérés.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur