RMC Sport

Naples: des tifosi en colère manifestent contre les joueurs à l'entraînement

Près de 150 supporters de Naples se sont réunis jeudi au stade San Paolo, où un entraînement était organisé. Ils ont lancé des pétards et déployé des banderoles contre les joueurs de l'équipe, auteurs d'une mutinerie contre le président qui avait décrété une mise au vert.

Le climat au SSC Napoli ne s'est pas apaisé. Environ 150 supporters du club ont vivement exprimé leur colère à l'encontre de leurs joueurs, jeudi après-midi à l'occasion d'un entraînement ouvert aux abonnés et programmé au Stade San Paolo. Des pétards ont été lancés et des banderoles déployées devant l'enceinte, puis des chants à l'intérieur. Ils ont ainsi scandé: "Nous méritons plus", "Vous êtes des mercenaires", "Rendez-vous en discothèque" ou encore "Faites jouer la Primavera", à savoir l'équipe de jeunes.

Si les supporters ont particulièrement vilipendé les joueurs, le président Aurelio De Laurentiis en a également pris pour son grade. "De Laurentiis, il n'y a que toi qui gagne", ont chanté les fans, encadrés par un important dispositif policier.

Le club a promis des sanctions

Les tifosi ont surtout demandé du "respect" aux joueurs, dans la tourmente pour avoir mis unilatéralement fin à une mise au vert décrétée par Aurelio De Laurentiis. Cette décision a été prise mardi soir, alors que ce stage d'entraînement devait durer jusqu'à dimanche.

Cette mise au vert avait été décidée samedi après une défaite 2-1 en Serie A sur le terrain de l'AS Rome. Elle devait durer huit jours et n'a donc été respectée que jusqu'à mardi soir, après le match nul enregistré en Ligue des champions face au RB Salzbourg (1-1). Alors qu'ils auraient dû rentrer au centre d'entraînement de Castel Volturno, les joueurs ont fait savoir aux dirigeants du club qu'ils ne le souhaitaient pas et sont tous rentrés chez eux. L'entraîneur Carlo Ancelotti, qui avait exprimé dès lundi son désaccord quant à cette mise au vert, a de son côté dormi au camp du club.

Le club a fait savoir mercredi qu'il comptait prendre des sanctions à l'encontre des joueurs, qui n'ont pas encore été annoncées publiquement.

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre le parcours de Naples en Ligue des champions

JA avec AFP