RMC Sport

Naples : Maradona peste après le sacre de la Juve

-

- - AFP

Toujours adulé par les supporters du Napoli près de 25 ans après son départ d’Italie, Diego Maradona garde un œil sur son club de cœur. L’Argentin n’a d’ailleurs pas manqué de critiquer la gestion du président De Laurentis, dans la foulée du cinquième titre d’affilée obtenu lundi par la Juventus Turin.

"La Juventus mérite ce Scudetto, parce qu’ils ont obtenu une série de résultats positifs, sans perdre beaucoup de points. » Voici le seul compliment que Diego Maradona a lâché dans une interview donné à la chaîne de télévision italienne TV Pienne. Le champion du monde 1986 reconnaît en tout cas la force du quintuple champion en titre : « Naples a vraiment fait une belle campagne et a joué un meilleur football que la Juve, mais je le répète, ils ne tirent que deux fois au but et ils marquent, eux. Quand Paulo Dybala sort, il y a Alvaro Morata qui rentre, et ils savent tous comment marquer. C’est difficile de se battre face à une équipe aussi forte. Et en plus de tout ça, quand les adversaires de la Juve doivent marquer un but, ils ont à faire à Gianluigi Buffon, qui paraît encore avoir 18 ans. Il a été décisif cette saison. Je parle de chance, mais je ne peux pas nier que la Juve a un excellent coach et un très bel effectif. Dans les périodes difficiles, ils savent comment résoudre les problèmes, ce que Naples ne peut pas faire."

"Imaginez ce qu’ils pourraient faire s’ils investissaient"

Il ne fallait pas s’attendre à davantage de louanges de la part du "Pibe de Oro". Car pour le reste, le mythique numéro 10 argentin n’a pas manqué d’égratigner la gestion de son ancien club par le président Aurelio De Laurentis : "Quand les Azzurri avaient besoin d’acheter, ils ne l’ont pas fait. La vraie différence (entre la Juve et Naples) elle est sur le banc. Aujourd’hui, Maurizio Sarri (l’entraîneur de Naples) regarde son banc et il voit qu’il n’a pas autant d’alternatives que Massimiliano Allegri (coach de la Juve). Je ne suis pas ami avec De Laurentis, ni avec aucun autre dirigeant, je veux juste le meilleur pour ce club du Napoli. Cette année, les fans voulaient plus. Naples a prouvé ces dernières années, qu’ils peuvent être bons sans dépenser le moindre euro. Imaginez ce qu’ils pourraient faire s’ils investissaient un minimum" a-t-il remarqué, non sans une certaine amertume.