RMC Sport

Parme pénalisé de 5 points pour avoir tenté d’arranger un match

-

- - AFP

De retour en Serie A après sa faillite de 2015 et sa rétrogradation en quatrième division, Parme débutera la saison… avec une pénalité de cinq points. Une sanction qui fait suite aux soupçons de match arrangé que le club a remporté face à Spezi et qui lui a permis d’acquérir sa montée. Emanuele Calaio, accusé d’avoir envoyé des SMS de corruption à certains adversaires, est suspendu deux ans.

Parme vivait depuis quelques mois sur un petit nuage… mais vient d’en redescendre brutalement. Le 18 mai dernier, le club validait sa remontée en Serie A en s’imposant face à Spezia (2-0), lors de la dernière journée de Serie B. Un succès permettant aux Parmesans de terminer deuxièmes et de devancer Frosinone, qui s’inclinera face à Palerme et ratera donc la dernière marche. Idyllique pour Parme, mis en faillite et rétrogradé en quatrième division en 2015, qui pouvait rêver de renouer au moins un peu avec son glorieux passé (Coupe des coupes 1993, Coupe de l’UEFA 1995 et 1999).

Deux ans de suspension pour le joueur incriminé

Sauf que le tableau est moins rose que prévu. En juin, la Gazzetta dello Sport révélait des soupçons d’arrangement pour ce dernier match décisif. Selon le quotidien italien, plusieurs joueurs auraient tenté de corrompre des adversaires par messages, en leur demandant de lever le pied. Le club avait alors réagi par un communiqué assurant que les SMS échangés "ne [contenaient] aucune sorte d'irrégularité". La Fédération italienne en a décidé autrement.

Parme va faire appel

Après enquête, Parme écope donc d’une pénalité de cinq points pour la saison de Serie A qui s’annonce. Emanuele Calaio, accusé d’avoir envoyé des messages de corruption à son ancien coéquipier Filippo De Col, est lui suspendu deux ans et devra s’acquitter d’une amende de 20.000 euros. Le calendrier du championnat n'a pas encore été dévoilé. Le club, qui risquait une annulation de sa montée en cas de retrait de points rétroactif, a annoncé dans un communiqué vouloir faire appel.