RMC Sport

Pirlo, La Corogne et le dopage

Andrea Pirlo

Andrea Pirlo - -

Dans son autobiographie publiée ce mardi en anglais (« Je pense avant de jouer »), Andrea Prilo a confié ses doutes à propos des joueurs de la Corogne, lors de la défaite de l’AC Milan en demi-finale retour de la Ligue des champions 2004 (4-0 après une victoire milanaise 4-1 à l’aller), qu’il compare à des « Usain Bolt » ou des « bombes volantes ». « Ils étaient comme possédés, ils couraient vers un objectif qu’eux seuls pouvaient voir, déclare l’Italien. Même les joueurs plus âgés, qui n’étaient pas connus pour leur rapidité ou leur endurance. (…) Je n’ai pas de preuves, ce n’est pas une accusation, je n’irai jamais aussi loin. C’est simplement une mauvaise pensée que j’ai parfois laissé s’infiltrer. Pour la première et la seule fois de ma vie, je me suis demandé si les gens avec qui j’avais partagé le terrain n’avaient pas pris quelque chose. »

La rédaction