RMC Sport

Racisme en Italie: Bryan Dabo "choqué" par les propos de Bonucci

Au micro de RMC Sport, Bryan Dabo a réagi aux propos tenus par Leonardo Bonucci après les cris racistes ayant visé ses coéquipiers Moise Kean et Blaise Matuidi lors de la rencontre entre Cagliari et la Juventus. Le milieu de la Fiorentina confie être "choqué" pas les déclarations du défenseur italien.

Ses propos ont choqué. Après les cris racistes visant Moise Kean et Blaise Matuidi, entendus mardi à Cagliari, Leonardo Bonucci a eu une réaction très surprenante en laissant entendre que Kean avait une part de responsabilité. Le défenseur de la Juve a notamment reproché à son jeune coéquipier d’avoir célébré son but en restant stoïque, les bras écartés. "Kean sait que quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu'il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça", a lâché Bonucci, qui a aussitôt été repris de volée par plusieurs joueurs sur les réseaux sociaux.

"C’est inadmissible"

Mario Balotelli, Memphis Depay ou encore Raheem Sterling ont notamment reproché à l’international italien d’avoir tenu de tels propos. Un avis partagé par Bryan Dabo, qui a réagi au micro de RMC Sport aux insultes racistes visant Kean et Matuidi, et aux déclarations de Bonucci. "Moi, personnellement, je n’ai pas encore vécu ça. Je n’ai pas été confronté au racisme. J’ai parlé avec Matuidi. Tout le monde du foot est choqué, et encore plus choqué par les propos de Bonucci qui a dit que c’était 50-50. C’est inadmissible", a commenté l’ancien milieu de terrain de Montpellier et Saint-Etienne, qui évolue à la Fiorentina depuis janvier 2018. "Le jour où on comprendra que le racisme est quelque chose dont on ne rigole pas, je pense que tout ira mieux", a appuyé l’international burkinabé, mercredi soir, après le nul entre la Fiorentina et la Roma (2-2).

Bonucci, lui, a depuis rétropédalé dans un message publié sur Instagram. "Après 24 heures, je souhaite préciser ma pensée. Hier soir, j'ai parlé à la fin du match et je me suis exprimé de façon manifestement trop hâtive et qui a été mal interprétée sur une question à propos de laquelle des heures de discussion ne suffiraient pas et à propos de laquelle le combat dure depuis des années", a-t-il assuré, accompagnant son texte d'une photo le montrant aux côtés de Kean en équipe nationale.

RR avec Simone Rovera