RMC Sport

Racisme en Italie: Balotelli, Depay, Sterling... plusieurs joueurs recadrent Bonucci

Alors que Blaise Matuidi et Moise Kean ont été victimes de cris racistes mardi soir lors de la rencontre de Serie A entre Cagliari et la Juve, Leonardo Bonucci a eu une réaction très surprenante en rejetant une partie de la faute sur Kean. Plusieurs joueurs l'ont recadré sur les réseaux sociaux.

"Kean sait que quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu'il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça." Après les cris racistes visant Moise Kean et Blaise Matuidi, entendus mardi à Cagliari, Leonardo Bonucci a eu une réaction très surprenante. Le défenseur de la Juve a rejeté une partie de la faute sur son coéquipier, Kean, à qui il reproche d’avoir célébré son but en restant stoïque, les bras écartés. Des propos qui lui ont valu d’être repris de volée par Mario Balotelli, Raheem Sterling ou encore Memphis Depay.

Balotelli "choqué", Depay "déçu"

"Dis à Bonucci que sa chance, c'est que je n'ai pas été là. Au lieu de te défendre, qu'est-ce qu'il fait lui? Bah, je suis choqué, je te jure", a ainsi commenté "Super Mario" sur Instagram à l’attention de Kean. "Parfois c’est mieux de rester silencieux", a ajouté l’attaquant de l’OM. Lui aussi victime d’insultes racistes ces derniers mois, Raheem Sterling a également taclé Bonucci. "Il vaut mieux en rire", a réagi l’attaquant anglais de Manchester City, en commentant ironiquement la déclaration de Bonucci ("La faute est partagée à 50-50") avec des émojis amusés. Memphis Depay s’est lui aussi dit déçu de l’attitude de Bonucci. "Leonardo Bonucci, en tant que capitaine de la Juventus, je suis déçu de ta réaction. Il peut exprimer sa joie comme il le souhaite", a expliqué le joueur de l’OL sur Twitter.

Le message de Sterling
Le message de Sterling © Sterling

Le sublime troll du Borussia

"Il joue avec tant de fierté pour son pays, l'Italie. Il doit être respecté pour cela. Nous ne nous tairons pas", a souligné l’attaquant néerlandais. "Je pense que je me tape avec Bonucci dans le vestiaire. Honteux", a réagi de son côté sur Twitter Frédéric Piquionne, consultant RMC Sport. De son côté, le Borussia Dortmund a joliment trollé Bonucci en publiant sur son compte Twitter une photo montrant Marco Reus en train de dribbler le défenseur italien lors d'une rencontre entre le BvB et la Juve. Une photo légendée par l'emoji d'un singe se bouchant les oreilles.

Sans s’en prendre directement à Bonucci, Noël Le Graët a tenu à apporter son soutien à Matuidi et Kean dans un communiqué. "Ces insultes racistes sont inacceptables. Au nom de la FFF, des principes que défend et porte notre football, je tiens à exprimer mon soutien et mon amitié à Blaise Matuidi et Moise Kean qui ont été victimes de ces propos intolérables. Par son histoire, sa culture, son universalité, le football est le contraire du racisme, de toutes les formes de discrimination", a expliqué dans un communiqué le président de la FFF.

Allegri et Raiola demandent des sanctions

L’entraîneur de la Juve, Massimiliano Allegri, attend de son côté que des sanctions fermes soient prononcées à l’encontre des auteurs des cris racistes: "Nous avons des caméras que nous pouvons utiliser pour attraper les personnes qui font cela. C’est simple, il faut des règles drastiques. Ces personnes devraient être interdites de stade à vie. Pas seulement pour un mois ou un an mais à vie. Si tu fais une erreur, tu dois payer, point." Mêmes attentes chez Mino Raiola, agent de Matuidi et Kean: " Le racisme est pour moi synonyme d'ignorance. Personne ne peut et ne devrait le justifier. Je suis fier de mes garçons et je serai avec eux jusqu'au bout. Il faut du courage et il faut de sévères punitions pour qui agit de façon raciste et pour qui justifie le racisme, quelle qu'en soit la manière. Il faut être unis contre le racisme. On ne peut pas être italien et raciste en même temps."

Passé par la Juve de 2012 à 2016, Paul Pogba a lui aussi apporté son soutien à Kean et Matuidi. "Je soutiens tout combat contre le racisme, nous sommes tous égaux. Bons Italiens, réveillez-vous, ne laissez pas un petit groupe raciste parler en votre nom", a écrit sur Instagram l'actuel joueur de Manchester United.

RR