RMC Sport

Serie A: avant le LOSC, l'AC Milan s'impose sur un ciseau de Zlatan

A quatre jours de l'affiche de Ligue Europa entre l'AC Milan et le LOSC (jeudi à 21h sur RMC Sport et RMC Story), le club milanais s'est imposé dans la douleur (2-1) sur la pelouse de l'Udinese ce dimanche, dans le cadre de la sixième journée de Serie A. Le héros s'appelle, comme souvent Zlatan Ibrahimovic.

Christophe Galtier aura pu le constater: cet AC Milan a des failles, que le LOSC pourra tenter d'exploiter jeudi, lors du choc entre les deux équipes en Ligue Europa (21h sur RMC Sport et RMC Story). Mais à quatre jours de ce rendez-vous européen, le club milanais s'est tout de même imposé sur la pelouse de l'Udinese ce dimanche (2-1), dans le cadre de la septième journée de Serie A.

>>> abonnez-vous à RMC Sport pour ne pas rater AC Milan-Lille et les autres affiches de Ligue Europa

Fracnk Kessié a ouvert le score dès la 18e minute, parfaitement servi par Zlatan Ibrahimovic. Mais après la pause, les hommes de Stefano Pioli ont concédé un penalty pour une faute grossière d'Alessio Romagnoli sur Ignacio Pussetto. Rodrigo De Paul a transformé en puissance, face à un Gianluigi Donnarumma à l'attitude qui frisait la désinvolture.

Diaz intenable, des failles sur les contres adverses

Parmi les satisfactions lombardes, la prestation de Brahim Diaz, encore très bon, que ce soit sur ses numéros de dribbleur pour percer côté gauche et combiner avec Rafael Leao, Hakan Calhanoglu ou Zlatan Ibrahimovic, ou un poil plus bas, à la relance, avec une patte technique qui fait mouche à chaque fois ou presque.

Sept buts en quatre matchs pour Zlatan

Côté défense en revanche, c'est plus compliqué. L'Udinese a plusieurs fois flairé le bon coup en contre, particulièrement dans le dos du capitaine Romagnoli. Mais même avec cette domination et quelques situations favorables pour Ante Rebic, le Milan commençait à s'embourber. Il a fallu s'en remettre au toujours indispensable Zlatan, pour qui le coronavirus semble décidément bien loin.

L'attaquant suédois frôlait la transparence offensivement depuis une demi-heure quand il a finalement surgi, tout en force et proche du gardien de l'Udinese, pour claquer un ciseau retourné (83e) qui a fait rebondir le ballon pour filer dans les cages. Septième but de la saison en quatre matchs de championnat pour l'ancien buteur du PSG, 139e en Serie A. De quoi conforter la place de leader de son club. Les diamants sont éternels

A.Bo