RMC Sport

Traité de « bête » par Berlusconi, Ranocchia lui répond

-

- - AFP

Même englué dans le ventre mou de la Serie A, Silvio Berlusconi, président du Milan AC, ne manque pas une occasion de railler l’Inter, le voisin ennemi. Interrogé sur la possibilité de revendre son club, « il cavaliere » avait expliqué qu’il ne voulait pas suivre les pas des Nerazzurri. « Si je ne trouve pas d’investisseur, je garde le club. Le fait est qu’il y a peu de joueurs italiens autour. Je n’aime pas des équipes comme l’Inter qui a dix étrangers et une bête : Ranocchia. » Le capitaine de l’Inter Milan a répliqué avec ironie avec cette pique après la victoire arrachée sur le terrain de la Lazio Rome (1-2), dimanche qui relance les espoirs de qualifications européennes. « Trois points importants, bêtes du soir. Allez l’Inter », a tweeté l’international italien qui, à travers le photo-montage, se définit visiblement comme une grenouille.