RMC Sport

Thiriez : « Paris ne sera pas protégé »

Quelques jours après le point retiré au FC Metz dans l’affaire Ouaddou, le président de la LFP a envoyé un message clair au Paris Saint-Germain qui devrait s’attendre à connaître une sanction disciplinaire.

« La fermeté de la Ligue sera à la hauteur de l’atteinte qui est portée au football. Sur le plan disciplinaire, la sévérité dont à su faire preuve la LFP vaudra pour tout le monde. Sur le plan judiciaire, la Ligue va porter plainte avec constitution de partie civile pour « incitation à la haine et à la violence », et le PSG et le RC de Lens s’associeront à cette plainte. J’ai espoir qu’avec la vidéosurveillance et la billetterie nominative, la police sera en mesure d’identifier les auteurs, de les appréhender, et de les livrer à la justice. »

Bernard Laporte (secrétaire d’Etat chargé des Sports, de la Jeunesse, et de la Vie associative) : « Qu’est-ce qu’on en a à foutre de ça ? ‘‘Est-ce qu’il faut rejouer le match ?’’, mais attendez, on confond tout. Il y a un match, il y a des joueurs qui jouent au football, ce n’est pas eux qui demandent une banderole, laissons-les de côté. Je suis offusqué quand on me dit qu’il faut rejouer le match, ça voudrait dire qu’il faudrait rejouer le match quand il se passe quelque chose dans les tribunes. Mais demain, ils vont tous sortir des banderoles à cinq minutes de la fin quand leur équipe perdra, mais on ne va jamais s’en sortir ! Le sportif doit effectivement prendre des sanctions, puisqu’il y a une association de supporteurs qui est liée au club. La Ligue a pris des sanctions à l’encontre de Bastia et de Metz, et bien elle tranchera. Mais il y a aussi un aspect judiciaire, et c’est là qu’on doit frapper fort, en interdisant ces gens de stades. »