RMC Sport

Trabzonspor : le président suspendu 10 mois pour avoir séquestré un arbitre

-

- - AFP

Ibrahim Haciosmanoglu, le président de Trabzonspor, a été suspendu dix mois par la Fédération turque de football. Furieux en raison d’un penalty non sifflé, le dirigeant avait séquestré les arbitres après le match face à Gaziantepspor, le 25 octobre.

La sanction est très lourde. Mais elle est justifiée. Ibrahim Haciosmanoglu, le président de Trabzonspor, a été suspendu 280 jours (environ dix mois) et a écopé d’une amende de 48 500 euros, par la commission de discipline de la Fédération turque de football pour avoir séquestré pendant plusieurs heures un arbitre et ses assistants après le match face à Gaziantepspor (2-2), le 25 octobre. 

Le président turc « libère » les arbitres

Ulcéré à cause d’un penalty non sifflé en faveur de son équipe, Haciosmanoglu avait demandé à ce que l’encadrement de son club retienne les arbitres dans leur vestiaire. La situation ne s’était réglée qu’après un appel… du président turc Recep Tayyip Erdogan ! Huit autres dirigeants de Trabzonspor ont été suspendus pour un an et condamnés à payer de lourdes amendes. Le club jouera également deux matches à huis-clos.