RMC Sport

Bordeaux doit-il vendre Malcom ?

Le mercato hivernal des Girondins de Bordeaux pourrait être fortement chamboulé si Malcom cède aux sirènes de la Premier League. Une éventuelle vente du Brésilien, pour environ 50 millions d'euros, pourrait permettre aux Bordelais de recruter plusieurs joueurs.

Ses performances et ses buts sensationnels ne pouvaient pas passer inaperçus. Malcom, 20 ans, séduit l'Angleterre. L'intérêt de Manchester United pour le Bordelais était déjà connu. Désormais, Tottenham est à fond sur le Brésilien. Bien sûr, Bordeaux ne lâchera pas son attaquant facilement. Mais contre 50 millions d'euros...

Un départ de Malcolm représenterait une grosse perte qualitative. Mais une vente à un tel prix doit être envisagée, car la manne financière qui en découlerait pourrait permettre aux dirigeants de renforcer leur équipe et relancer les Girondins, tristes 15es de Ligue 1. Voici quelques idées.

En défense

Bordeaux a besoin de renforts à peu près à chaque ligne. Mais comme l'a indiqué le président Stéphane Martin à L'Equipe le 22 décembre, le club au scapulaire "veut faire du qualitatif, pas du quantitatif". Avec des moyens, ce souhait est plus facilement réalisable.

En défense, où Jérémy Toulalan souffre, les Girondins peuvent songer à Mapou Yanga-Mbiwa. L'international français, rompu à la Ligue 1, est placardisé à Lyon. Cette option n'engage pas grandement les Bordelais. A l'étranger, la situation de Neven Subotic est similaire au Borussia Dortmund. Le Serbe n'est plus aussi solide qu'à l'époque où il formait la charnière centrale avec Mats Hummels et a été placé sur la liste des transferts.

Dernière idée venue de Bundesliga : Salif Sané, un ancien de la maison. Le Sénégalais est titulaire indiscutable à Hanovre (18 matchs joués en intrégralité), mais Malcom vendu, Bordeaux pourrait se montrer convaincant financièrement. Son club espère 11 millions d'euros.

Au milieu

Au milieu de terrain, les Bordelais sont à la recherche d'un milieu créatif. Le Niçois Vincent Koziello est davantage relayeur, mais il s'est bien illustré par sa polyvalence la saison dernière. Autre banni Lyonnais: Clément Grenier. Son nom a déjà circulé du côté de Bordeaux ces dernières semaines.

Enfin, un pari un peu fou : Renato Sanches. Le Portugais n'a pas percé au Bayern l'année dernière et son prêt actuel à Swansea vire au fiasco. D'accord, c'est risqué et sans doute onéreux, mais après tout, ça se tente...

En attaque

Enfin, sur le front de l'attaque, les Girondins font partie des clubs intéressés par Paul-George Ntep. L'ancien Rennais veut quitter Wolfsburg et revenir en France. Autre international français à la recherche d'une porte de sortie : Loïc Rémy (Las Palmas). Avec lui, Jocelyn Gourvennec disposerait d'un joueur mature qui a fait ses preuves dans l'Hexagone. Evidemment, avec une cinquantaine de millions d'euros, les Bordelais auraient sans doute d'autres possibilités. Reste à trancher une épineuse question : peuvent-ils être meilleurs sans Malcom ?

A lire aussi >> Bordeaux: Jocelyn Gourvennec confirmé, au moins deux recrues espérées