RMC Sport

Le Zénith dément la banderole raciste pour Malcom et la rumeur d'un départ

Auteur de sa première apparition sous le maillot du Zénith Saint-Pétersbourg ce samedi, le Brésilien Malcom aurait été accueilli par certains supporters russe au moyen d’une banderole jugée raciste. Une allégation vivement démentie par le club saint-pétersbourgeois.

Le Zénith Saint-Pétersbourg ne plaisante pas avec le racisme. Tout juste débarqué en Russie en provenance du FC Barcelone, le Brésilien Malcom a disputé ses premières minutes sous le maillot de sa nouvelle équipe ce samedi lors de la troisième journée du championnat russe face à Krasnodar (1-1).

A peine entré en jeu, l’ancien milieu offensif des Girondins a été accueilli par une banderole qui a été jugée comme une référence raciste. "Merci aux dirigeants pour leur fidélité aux traditions", ont ainsi lancé certains ultras en direction de leur direction. Une mention à peine voilée aux précédents joueurs de couleur passé par le Zénith Saint-Pétersbourg comme Hulk, Axel Witsel ou encore le Portugais Bruno Alves. Si le Brésilien et le Belge ont depuis respectivement rejoint la Chine et le Borussia Dortmund, ce nouvel acte supposé raciste commis par les supporters les plus extrêmes du club est ainsi venu rappeler plusieurs précédents honteux.

"Le contenu de cette banderole a été mal interprété"

Sauf que cette fois, le Zenit s’est défendu de tout acte raciste de la part de ses fans via un communiqué. "Le contenu de cette banderole a été mal interprété par les médias", a ainsi affirmé le club. Préférant comprendre la banderole au premier degré, le club russe a tenu à rappeler qu’il avait "pour tradition de recruter les meilleurs joueurs à travers le monde entier et quel que soit leur origine, leur ethnie ou leur nationalité".

Dans la foulée, Hulk s’est fendu d’un petit message pour souhaiter bonne chance à son compatriote Malcom et insister sur l’amour des supporters pour les grands joueurs. "Les fans du Zénith seront toujours dans mon cœur car ils créent une ambiance fantastique dans le stade, a lancé le Brésilien. Ils soutiennent de manière inconditionnelle leur équipe."

Le Zénith se dit victime des médias

Plutôt que de s’en prendre à ses supporters, le club russe a adressé un tacle aux journalistes russes comme étrangers qui auraient instrumentalisé cette banderole. "Le Zenit souhaite exprimer ses sincères regrets d’avoir vu plusieurs médias à l’étranger ou autres, y compris des clubs, relayer une telle information de façon malhonnête."

Histoire de montrer sa bonne foi, le club Saint-Pétersbourg a également publié deux vidéos sur les réseaux sociaux où ses supporters acclament Malcom. Et, toujours sur Twitter, le Zénith a également démenti la rumeur selon laquelle le Brésilien pourrait déjà être sur le départ: "Nous pouvons fermement démentir les choses qui sont rapportées et ce que nous voulons tous, c’est que Malcom soit ici pour longtemps." Recruté au Barça pour 40 millions d'euros (+ 5 millions d'euros de bonus), le Brésilien a signé pour cinq ans avec le club russe.

Jean-Guy Lebreton