RMC Sport

Les coulisses de l'arrivée de Ganso à Amiens

Paulo Henrique Ganso a été prêté par le Séville FC à Amiens dans les dernières heures du dernier mercato d'été. Un engagement inattendu raconté par les proches du Brésilien qui ont oeuvré pour le sortir de l'impasse sévillane.

C'est la nouvelle attraction de la Ligue 1. Ganso, de son nom complet Paulo Henrique Ganso, a posé ses valises à Amiens, après deux saisons bien compliquées au Séville FC. Le Brésilien arrive en Ligue 1 en prêt, et c'est un petit miracle. Car cette affaire compliquée s'est faite en un temps record.

Il remplace Kakuta et arrive "comme la cerise sur le gâteau"

Glauber Berti, ancien défenseur international brésilien, est à l'origine des discussions entre Amiens et le clan Ganso. "Au départ, on imaginait que ça serait très difficile de le faire venir", confesse-t-il au média brésilien UOL Esporte. L'idée était que Ganso puisse retrouver du temps de jeu en France. En deux ans en Espagne, le milieu de terrain n'avait pris part qu'à 28 rencontres. "Dans sa situation, il n’aurait pas été bon de continuer à ne pas avoir de temps de jeu. Avec le talent qu’il a, il ne peut pas se le permettre", poursuit Berti.

La piste amiénoise s'est présentée et elle ne manquait pas d'avantages. Après une saison réussie en Picardie, Gaël Kakuta venait de s'envoler pour l'Espagne et le Rayo Vallecano, libérant une place de créateur dans le groupe d'Amiens. Sous les ordres de Christophe Pélissier, "Ganso va avoir de l'espace dans une équipe formée où il arrive comme la cerise sur le gâteau", annonce Glauber Berti, qui ajoute: "Il avait besoin d'un club de plus petit niveau pour jouer à nouveau tous les matches, avoir de la continuité et développer son football."

"L'AEK Athènes a fait une offre vraiment énorme"

"La transaction s'est faite en 72 heures", détaille Berti. Le FC Séville aurait pu privilégier d'autres options qu'un prêt à Amiens. Les dirigeants andalous avaient quand même déboursé 9,5 millions d'euros pour s'attacher les services de l'ancien grand espoir auriverde en 2016. Et outre Amiens, ils avaient sur le bureau d'autres offres.

"L'AEK Athènes a fait une offre vraiment énorme. Gérone était aussi sur le coup, et une autre équipe était intéressée le dernier jour du mercato", explique Glauber Berti. "Mais le président a honoré sa parole donnée à Amiens", conclut-il. Pas retenu dans le groupe amiénois qui est allé chercher le nul à Saint-Etienne lors de la 4e journée de Ligue 1, Ganso fêtera peut-être sa première lors de la prochaine journée, après la trêve internationale. Amiens accueillera le Losc le 15 septembre.

N.B