RMC Sport

Mercato: ce que le PSG pourrait s’offrir avec 220 millions d’euros cet été

-

- - -

Selon Le Parisien, la direction du PSG, qui a confié sa campagne de recrutement estival au Portugais Antero Henrique, va vouloir frapper un grand coup sur le prochain marché des transferts, qui débute officiellement ce vendredi 9 juin. Le média sportif évoque une future enveloppe de 220 millions d’euros. De quoi faire des folies. Voici quelques exemples.

Remettre le paquet sur un défenseur (si possible avec le plein de grinta)

50 millions d’euros pour David Luiz, 42 pour Thiago Silva et 32 pour Marquinhos. Depuis son passage à l’ère qatarie, le PSG n’a jamais hésité à sortir le portefeuille pour garnir sa charnière centrale. Alors qu’on prête au club parisien l’intention de se renforcer dans ce secteur, suite au retour - non compensé - du premier à Chelsea, pourquoi, une fois encore, ne pas faire un gros investissement? Beaucoup trop tendre à Barcelone, l’arrière-garde avait manqué de leadership, de grinta, d’âme. Avec 220 millions d’euros, les Rouge et Bleu pourraient très bien lancer une offensive sur l’un des membres de la BBC de la Juve (Chiellini, Bonucci ou Barzagli). Et opposer une vraie concurrence à Thiago Silva. Ou s’en séparer.

A lire aussi: un retour en Bundesliga pour Trapp ?

Acheter le gardien qui lui fera franchir un cap en Ligue des champions

Alphonse Areola l’a confié lui-même sur le plateau de Téléfoot: son club cherche un gardien de but. L’international français, qui a alterné les statuts de numéro un et de numéro deux cette saison, pourrait donc voir débarquer dans les prochains jours un nouveau concurrent à son poste. Idem pour Trapp, qui n’a jamais démérité en Ligue 1 loin de là, mais n'a pas été extraordinaire en C1. Avec le pactole qui lui est pressenti, le PSG pourrait être tenté d’arracher un top gardien européen. Si Manuel Neuer est intouchable, des éléments comme Hugo Lloris (Tottenham) ou Jan Oblak (Atlético de Madrid) pourraient devenir des pistes sérieuses. Avec 220 millions d’euros dans les caisses, il serait tout de suite plus facile de convaincre l’Atlético de Madrid de se délester d’un de ses meilleurs joueurs, même dans le cadre d’une interdiction d'achat. Et puisque le Real Madrid semble s’éloigner de lui, réaliser David de Gea constituerait un coup énorme de la part du PSG.

Se positionner sur un coup de l’été. Ou deux. Ou trois

A lire aussi: la nouvelle vidéo surprenante de Ben Arfa

Cité dans presque toutes les pistes de ce mercato d’été, le PSG, sauf quelques cas, ne figure jamais en position de favori ou de principal prétendant. Cela pourrait donc changer avec cette formidable manne de 220 millions d’euros. Paris pourrait se positionner fermement sur le cas d’Alexis Sanchez et repousser la concurrence du Bayern Munich et de Manchester City. Mettre un terme au feuilleton autour de Pierre-Emerick Aubameyang et s’offrir les services du meilleur buteur de la dernière Bundesliga. Ou, tout simplement s’offrir les deux, tout en zieutant un bon coup dans les secteurs qui l’intéressent (Douglas Costa), affaiblir la concurrence dans un secteur qui a fait défaut cette saison (Fabinho). Enfin, pourquoi ne pas rêver de paire? On a parlé d’un ticket Sanchez-Aubameyang, on peut aussi parler d’un duo Aubameyang… Dembélé. Lui aussi était dans les petits papiers du PSG avant de filer en Allemagne.

Aller chercher le record de transferts

A lire aussi: le PSG dément pour Pepe

Depuis l’arrivée de QSI, le PSG n’a jamais dépensé plus de 150 millions d’euros sur une saison. Ce chiffre avait été établi lors de l’exercice 2012-13, lorsqu’Ibrahimovic, Thiago Silva, Lavezzi et Lucas avaient posé leurs valises dans la capitale. Si Paris décidait bel et bien de se lancer dans les grosses manœuvres cet été, avec 220 millions d’euros, il ne serait pas seulement le principal agitateur du marché en France. Mais dans le monde entier. Une puissance financière qui pourrait, à condition d’être validée par son nouveau directeur sportif, Antero Henrique, permettre au PSG de faire sauter bon nombre de clauses libératoires. Comme celle d’Antoine Griezmann, évaluée à 100 millions d’euros. Ou tout simplement faire céder Monaco avec Kylian Mbappé en proposant une offre aux alentours de 140 millions d’euros. Ce qui offrirait le record absolu de transferts aux Parisiens.

A.D