RMC Sport

Mercato: ces joueurs pour lesquels le PSG et le Barça se sont mis d’accord

Le PSG et le FC Barcelone négocient depuis plusieurs jours un possible transfert de Neymar. Dans un contexte assez tendu. Mais les relations n’ont pas toujours été aussi électriques entre les deux clubs, qui ont conclu quelques deals marquants dans le passé.

Ronaldinho

Après Neymar, c’est l’autre gros transfert de l’histoire entre le PSG et le FC Barcelone. En juillet 2003, Ronaldinho (23 ans) quitte la capitale française pour rallier la Catalogne contre un chèque supérieur à 32 millions d’euros (une somme conséquente à l’époque). Les négociations sont plutôt fluides entre les deux clubs. Il faut dire que Paris n’a pas le même statut qu’aujourd’hui sur la scène européenne.

Le club sait parfaitement que son crack brésilien, sacré champion du monde l’été précédent, est amené à migrer vers un horizon plus prestigieux. Après l’avoir acheté 5 millions d’euros au Gremio, le PSG réalise au passage une belle plus-value. Et "Ronnie" devient l’un des meilleurs joueurs du monde en Espagne, élu Ballon d’Or en 2005 et vainqueur de la Ligue des champions l’année suivante.

Frédéric Déhu

C’est un joli coup réalisé par le PSG. En août 2000, le club de la capitale s’offre les services de Frédéric Déhu (28 ans). Le défenseur central, capable d’évoluer aussi en n°6, rejoint Paris contre un chèque de 6 millions d’euros. Là encore, pas de tensions particulières durant les discussions avec le FC Barcelone.

Malgré une saison correcte (23 matchs, dont 8 en Ligue des champions, 1 but), les dirigeants blaugranas ne cherchent pas vraiment à retenir l’ancien capitaine de Lens, arrivé libre l’été précédent. Au Parc des Princes, l’international français prend vite du galon et hérite même du brassard. Il remporte la Coupe de France 2004, avant de partir pour Marseille. Sous les insultes et les huées.

Mikel Arteta

Il est annoncé comme l’un des éléments les plus prometteurs de la Masia. Mais le FC Barcelone ne parvient pas à lui offrir sa chance en équipe première. Barré par plusieurs grands noms, comme Pep Guardiola, Phillip Cocu, Ivan de la Pena, Gerard Lopez ou Xavi, Mike Arteta n’a droit qu’à l’équipe réserve. Alors il accepte de relever le défi du PSG début 2001, à l’âge de 18 ans. Fort de ses réseaux en Espagne, Luis Fernandez (sur le banc parisien) obtient le prêt du prometteur milieu de terrain. Pour six mois, dans un premier temps.

Arteta séduit rapidement les habitués du Parc grâce à sa technique soyeuse, sa mentalité et sa vision du jeu. Si bien que Paris négocie un second prêt durant l’été. Pour une saison cette fois. Le Barça accepte à nouveau assez facilement et le jeune Basque s’installe dans l’équipe rouge et bleue. Avant de filer aux Glasgow Rangers en 2002, avec un gros contrat à la clé.

Maxwell

Peu utilisé par Pep Guardiola, Maxwell se cherche un nouveau challenge en janvier 2012. Le PSG lui offre alors l’opportunité de se relancer avec son grand projet porté par les investisseurs qataris. Le latéral gauche négocie son départ avec le FC Barcelone, qui se montre conciliant et compréhensif. Une indemnité assez symbolique (3,5 millions d’euros) suffit à Paris pour récupérer l’expérimenté Brésilien, acheté 5 millions à l’Inter durant l’été 2009.

Toujours aucune animosité entre Parisiens et Barcelonais au moment de sceller cet accord. Aux côtés de son ami Zlatan Ibrahimovic, "Max" permet au PSG de franchir un palier, en France et en Europe. Avant de raccrocher les crampons avec quatre titres de champion en 2016. Et d’intégrer l’organigramme du club (il est désormais ambassadeur au Brésil). Il s’agit du dernier transfert direct entre Paris et le Barça, avant que la clause de Neymar (222 millions) ne saute il y a deux ans. Et mette le feu aux poudres.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur