RMC Sport

Mercato: Dewaest, le nouveau défenseur de Toulouse, est un énorme fan de l’OM

Toulouse a annoncé ce jeudi le recrutement de Sebastian Dewaest. Le défenseur belge, prêté jusqu’à la fin de la saison par Genk, est un inconditionnel de l’OM. Et le colosse de 29 ans assume parfaitement sa passion débordante pour le club phocéen.

Près de 400km séparent Toulouse et Marseille. Un trajet que Sebastian Dewaest effectuera sans doute assez rapidement. Le défenseur de Genk vient d’être prêté jusqu’à la fin de la saison à Toulouse (Ligue 2), qui a officialisé ce jeudi son recrutement. Un nouveau challenge pour le défenseur central, qui n’a pas disputé le moindre match cette saison. Mais aussi une opportunité de se rapprocher de son club de cœur. Car le Belge de 29 ans, qui a disputé 165 matchs avec Genk dans sa carrière (16 buts), est un fan inconditionnel de l’OM. 

>> Les infos mercato EN DIRECT

Il ne rate d’ailleurs aucun match des Ciel et Blanc, dont il enfile le maillot avec ferveur devant sa télévision. Tombé sous le charme du Vélodrome au début des années 2000, celui qui est passé par la réserve de Lille (2010-2011) s’était pris de passion pour les partenaires de Didier Drogba. Bouchée bée devant l’animation des tribunes marseillaises. "L’ambiance me faisait rêver, confiait-il en mai dernier à RMC Sport. Je me disais: 'Si un jour j’ai l’occasion de jouer dans ce stade…'" A l’époque le Belge Daniel Van Buyten est l’un des cadres de l’équipe phocéenne. Inconsciemment il a dû contribuer au fait que j’aime ce club. C’était une figure montante du football belge. Tout le monde parlait de lui." 

Il envisageait de se faire tatouer le logo de l'OM 

Depuis ce coup de foudre, le natif de Poperinge (dans les Flandres), sous contrats jusqu'en 2023 avec Genk, a fait plusieurs pèlerinages au stade du boulevard Michelet. En compagnie d’autres supporters marseillais basés en Belgique. Il possède même une maquette du "Vél" chez lui et assure avoir entre trente et quarante maillots olympiens dans son dressing. De Frank Leboeuf à Didier Deschamps, en passant par Maxime Lopez, Dimitri Payet ou Dario Benedetto: "Un seul n’est pas floqué, celui de la réédition du titre de champion d’Europe 1993. J’en ai aussi un à mon nom".

En fin de saison dernière, Dewaest envisageait de se faire tatouer le logo de l’OM sur le mollet, mais sa femme se montrait plutôt réticente. Elle l’a tout de même accompagné à Lyon le 16 mai 2018, pour assister à la finale de Ligue Europa entre l’OM et l’Atlético de Madrid (défaite 3-0). Malgré cet amour profond, le défenseur belge n’a encore jamais été contacté par Marseille. "Je ne suis pas au courant. L’OM est mon club de coeur, ça ne changera jamais. C’est une offre que je ne pourrais pas refuser." En attendant, il va pouvoir découvrir la Ville Rose et la Ligue 2. En espérant, pourquoi pas, taper dans l’œil des dirigeants phocéens

Alexandre Jaquin avec Aurélien Brossier