RMC Sport

Mercato: "Il ne faut jamais dire jamais", Zidane ne ferme pas la porte au PSG

A l’occasion d’un entretien accordé à L’Equipe jeudi, Zinédine Zidane n’a pas écarté l’idée d’entraîner un jour le PSG. Et a donné des indications sur ses envies en tant que technicien.

Ce jeudi, Zinédine Zidane fêtera ses 50 ans. L’occasion pour le quotidien L’Equipe de publier une édition spéciale sur la carrière du champion du monde 1998, avec même le nom du journal temporairement remplacé par celui de l’idole de tout une génération de footballeurs. Au cœur de cette parution figure un entretien avec l’ancien entraîneur du Real Madrid, dans lequel il évoque plusieurs sujets d’actualité. Comme la possibilité un jour d’entraîner le PSG.

>> Les infos mercato en direct

Né à Marseille, Zidane n’a jamais fréquenté l’OM, que ce soit en tant que joueur ou en tant qu’entraîneur. Mais son nom est inévitablement associé à la cité phocéenne. Pourrait-il ainsi devenir un jour l’entraîneur du PSG ? "Il ne faut jamais dire jamais, assume-t-il. Surtout lorsque vous êtes entraîneur aujourd'hui. Quand j'étais joueur, j'avais le choix, presque tous les clubs. Entraîneur, il n'y a pas cinquante clubs où je peux aller. Il y a deux ou trois possibilités. [...] Si je repars dans un club, c'est pour gagner. Je le dis en toute modestie. C'est pour cela que je ne peux pas aller n'importe où."

Zidane ne se voit pas entraîner la Premier League

Et les possibilités semblent limiter en club, entre sa volonté de diriger une équipe capable de viser très haut et celle de maîtriser parfaitement la langue du pays dans lequel il évolue. "La langue par exemple. Certaines conditions rendent les choses plus difficiles... Quand on me dit : 'Tu veux aller à Manchester ?' Je comprends l'anglais mais je ne le maîtrise pas totalement. Je sais qu'il y a des entraîneurs qui vont dans des clubs sans parler la langue. Mais, moi, je fonctionne autrement. Pour gagner, plein d'éléments entrent en jeu. C'est un contexte global. Moi, je sais ce dont j'ai besoin pour gagner", indique-t-il à L’Equipe.

Mais en attendant un nouveau défi en club, c’est l’équipe de France que Zizou a en point de mire. Une volonté de diriger un jour les Bleus qui lui a fait finalement renoncer à l’opportunité parisienne, pour ne pas manquer l'opportunité en cas d’ouverture après la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre). "J’en ai envie (d’être sélectionneur), bien sûr. Je le serai, je l’espère, un jour. Quand ? Ça ne dépend pas de moi. Mais j’ai envie de boucler la boucle avec l’équipe de France", réaffirme ZZ. Avec dans le viseur début 2023 ?

MI