RMC Sport

Mercato: la belle émotion de Lisandro Lopez, qui quitte le Racing

L'annonce du départ de Lisandro Lopez, qui s'apprête à rejoindre les Etats-Unis, s'est faite dans la douleur. L'ancien buteur de l'OL a indiqué qu'il quittait pour cela le club de sa vie, le Racing. L'émotion était trop forte.

Submergé par l’émotion qui l'envahissait, Lisandro Lopez n’a pas été en mesure de contenir ses larmes. Footballeur au grand cœur, l’ancien buteur de Lyon (2009-2013), a annoncé son départ du Racing, son club formateur basé à Avellaneda, où il évoluait depuis son retour en 2016. Il a tenu une conférence de presse émouvante mardi pour saluer le "club de sa vie".

>>> Le mercato en DIRECT

A 38 ans, Lisandro Lopez a décidé de poursuivre sa carrière et devrait prochainement s'engager avec Atlanta, club de Major League Soccer entraîné par son compatriote Gabriel Heinze. L’annonce de Licha a suscité une vive émotion au sein du club, mais également chez ses anciens coéquipiers, lesquels se sont succédé les uns après les autres pour le saluer sur les réseaux sociaux.

L’attaquant de l’Inter Lautaro Martinez (joueur du Racing entre 2015 et 2018), par exemple, a dédié quelques mots au capitaine du Racing. "Je suis reconnaissant pour chaque moment que nous avons passé ensemble, sur le terrain et en dehors. Tu es une grande personne et un grand professionnel", a écrit l’international argentin.

Le gardien international chilien Gabriel Arias, au Racing depuis 2018, a salué l'attaquant de 37 ans sur Instagram. "1er décembre 2020. Stade Maracana. Cinquième penalty. Fabri (Fabricio Dominguez) frappe. But et qualification. C’était un cri de l’âme. L'équipe qui se précipite à la recherche du buteur. Je lève les yeux et je le vois arriver, droit sur moi, les bras grands ouverts. Je garde l'image de cette étreinte et du bonheur que nos victoires t’ont apporté. Merci pour cette simplicité, capitaine. Tu vas nous manquer", a écrit le joueur sur Instagram, avec une photo rappelant leur qualification pour les quarts de finale de la Copa Libertadores, contre Flamengo. Un souvenir que Lisandro Lopez devrait emporter avec lui aux Etats-Unis.

QM