RMC Sport

Mercato: le Barça craint un départ de Dembélé libre

Après avoir refusé de prolonger son contrat l'été dernier, Ousmane Dembélé fait planer la crainte de quitter le Barça libre à la fin de son bail en 2022.

L'avenir d'Ousmane Dembélé fait passer quelques sueurs froides dans les rangs des dirigeants du FC Barcelone. Selon Sport, l'international français fait planer la menace d'un départ libre du club en 2022, cinq ans après son transfert pouvant atteindre 150 millions d'euros selon les bonus. L'ailier a refusé d'étendre son bail l'été dernier. 

Il arrivera donc à un moment crucial en juin prochain quand il ne lui restera plus qu'une année. Une situation inconfortable pour le club catalan qui forcera alors inévitablement pour un transfert de l'ancien Rennais afin d'obtenir un beau chèque. Mais la tâche s'annonce rude. L'été dernier, Dembélé et son entourage ont refusé toutes les portes de sortie du club, qui souhaitait son départ. 

Des retours négatifs de l'entourage du joueur

Ce dernier est resté inflexible sur sa volonté de s'imposer dans un club où il n'a brillé qu'épisodiquement en raison de blessures à répétition. Remis d'une rupture d'un tendon de la cuisse droite en février, Dembélé a retrouvé du temps de jeu sous les ordres de Ronald Koeman. Il a participé à huit rencontres et inscrit trois buts. Une montée en puissance encourageante. Plus en tout cas que les discussions du club avec ses proches en coulisses.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions 

Selon Sport, le Barça a maintenu le contact avec le clan Dembélé suite à son départ avorté l'été dernier. Mais les retours de ces approches informelles sont "négatives", précise le quotidien. "Les dirigeants sentent qu'ils (les proches de Dembélé, ndlr) n'ont aucun intérêt à renouveler." Pour Sport, l'une des options du club serait de libérer Dembélé de sa dernière année de contrat l'été prochain. L'idée paraît saugrenue pour un joueur d'une telle valeur. Mais en cas de refus d'un transfert, le libérer permettrait au Barça d'économiser le gros salaire de sa dernière année de contrat.

NC