RMC Sport

Mercato: le Real Madrid pourrait lâcher Bale au Shanghai Shenhua en janvier

De nouveau en disgrâce au Real Madrid, Gareth Bale aurait demandé à son agent de lui trouver une porte de sortie cet hiver. Une volonté qui serait partagée par son employeur. D’après Marca, les Merengue vont chercher à vendre le Gallois en janvier. Et le championnat chinois serait une piste très sérieuse, comme durant le dernier mercato d’été.

Le divorce entre le Real Madrid et Gareth Bale, plusieurs fois mentionné mais jamais totalement acté, est peut-être bien imminent. Déjà, en juillet dernier, le Gallois a bien failli s’envoler loin de la capitale espagnole. La séparation n’a finalement pas eu lieu, mais elle a peut-être été seulement repoussée de quelques mois. L’ex-joueur de Tottenham est proche d’un départ, annonce Marca.

Bale voudrait partir, le Shanghai Shenhua à l'affût

Le 1er octobre dernier, Zinedine Zidane s’est passé de Bale pour le match de Ligue des champions face à Bruges (2-2). L’entraîneur français avait expliqué qu’il avait pris cette décision pour ne prendre aucun risque de rechute de son joueur au physique devenu fragile. Mais le Gallois, qui semblait avoir renoué le contact avec "ZZ" après un été tendu, a mal pris ce choix. Et, s’estimant mal considéré au Real, il aurait demandé à son représentant, Joshua Barnett, de trouver un moyen de le transférer lors du mercato d’hiver qui s’ouvrira en janvier.

Le n°11 madrilène émargeant à 17 millions d’euros par an et accumulant les blessures diverses depuis trois ans, les écuries susceptibles de lui offrir un challenge intéressant en tous points de vue ne sont pas légion. L’été dernier, c’est au Jiangsu Suning qu’il a failli s’engager. D’après Marca, cet hiver, le championnat chinois est de nouveau la destination la plus plausible, mais cette fois, c’est la piste du Shanghai Shenhua qui est la plus brûlante. Le club où évolue l’Italien Stephan El Shaarawy avait déjà approché Gareth Bale de près en juillet. La transaction se conclura peut-être en janvier. Le Real, en tout cas, ne s’opposerait pas à un départ de celui qui lui coûta 100 millions d’euros en août 2013.

N.B