RMC Sport

Real Madrid: Gareth Bale ne sait pas qui est le premier ministre britannique

Passionné de golf et moins excité par le foot, le Gallois Gareth Bale avoue ne pas suivre la politique et notamment la question du Brexit dans une interview au Telegraph.

Ses propos ne vont sans doute pas améliorer sa cote en Espagne. Souvent blessé, peu impliqué et pas vraiment estimé par Zinedine Zidane et les supporters, Gareth Bale explique dans une interview au Telegraph être surtout intéressé par le golf et apprécier la vie en Espagne grâce à la météo. Le quotidien britannique en conclut qu’il ferait un parfait retraité britannique… A 30 ans, le Gallois ne cache pas qu’il ne regrettera pas la fin de sa carrière pro dans le foot.

"Quand tu as 18 ans, c'est quelque chose dont tu rêvais, mais quand tu le fais depuis longtemps, ça s'estompe, confie le joueur du Real Madrid à propos du foot. Je l’apprécie toujours, mais plus le niveau est élevé, moins le plaisir est grand. Je pense que quand tu es jeune, tu ne comprends pas la négativité qui peut en découler." Dans quelque temps, Gareth Bale pourra se consacrer totalement au golf. Sa grande passion.

"Je suis le golf, c'est à peu près tout"

A ce moment-là, son pays ne sera certainement plus membre de l’Union européenne. Mais ce n’est pas un sujet qui le captive. "Je regarde financièrement, explique Gareth Bale. Parce que le Brexit m'affecte d'une certaine manière pour les investissements ou l'argent, parce que les choses changent, mais je ne lis pas la plupart des 'bêtises'. (...) Je ne connais pas 99% du Brexit. Je ne sais même plus qui est le premier ministre. Je n'ai pas la moindre idée."

Il s’agit de Boris Johnson, lui répond le journaliste. "Je ne savais pas ça. Je pensais qu'il était maire?", demande en retour Gareth Bale. L’ancien maire de Londres, oui, de 2008 à 2016. "Je ne peux pas en parler car je ne suis pas intéressé, ajoute le Gallois. Je suis le golf, c'est à peu près tout. Je peux vous dire qui est le numéro un dans le monde?" Chez lui, dans sa propriété du pays de Galles, il aurait fait recréer trois des plus fameux trous des parcours de golf du monde. Déjà prêt pour la retraite.

LP