RMC Sport

Mercato: Pogba visé par un tag au centre d'entraînement de Manchester United

Ces derniers jours, le clan Pogba a multiplié les initiatives pour provoquer un départ du Français vers le Real Madrid avant la fin du mercato. Ce mercredi, un tag réalisé au centre d’entraînement de Manchester United a réclamé son départ.

En Premier League on connaissait le célèbre Wenger Out lancé par les fans d’Arsenal pour réclamer le départ du technicien français. Il va peut-être falloir s’habituer au même slogan pour Paul Pogba. A l’instar d’un Neymar, déterminé à rejoindre le FC Barcelone, le milieu de terrain tricolore continue de pousser pour être transféré au Real Madrid avant la clôture du mercato. Et cela a fini par en fâcher certains du côté de Manchester. Lassés des états d’âmes de "La Pioche", des supporters des Red Devils ont décidé de contre-attaquer. Ce mercredi, les salariés du club anglais ont ainsi découvert un graffiti exigeant le départ du Français sur l’un des panneaux de Carrington, le centre d’entraînement mancunien.

Pogba toujours candidat au départ

Priorité de Zinedine Zidane, qui espère toujours boucler l’arrivée du champion du monde avant la date butoir du 2 septembre, Paul Pogba connait un début de saison compliqué à Manchester. Après avoir exprimé ses envies d’ailleurs au mois de juillet, l’ancien de la Juventus a déçu lors de la reprise de la Premier League. Après son penalty raté contre Wolverhampton (1-1), le milieu de 26 ans a reçu de nombreuses menaces et autres injures à caractère raciste sur les réseaux sociaux.

Soutenu par ses coéquipiers et son club, le Français a pourtant réitéré sa demande de transfert, de manière implicite et par l’intermédiaire de son frère Mathias. "Son avenir? Cela dépend des clubs: si Manchester veut le vendre et que Madrid veut l'acheter. Ce sont les affaires, a lancé l'ancien de Tours pour AS. Zidane a toujours bien parlé de mon frère, c'est un honneur."

Cette dernière sortie du clan Pogba a peut-être été perçue comme celle de trop par certains fans des Red Devils un peu trop bouillants. Ce mercredi matin, la rupture semble bien consommée entre celui qui a porté à dix reprises le brassard de capitaine pour Manchester United et les supporters.

Jean-Guy Lebreton