RMC Sport

Mercato : quand les clubs italiens bouclent leurs emplettes... de l’hôtel

La signature d'un contrat

La signature d'un contrat - AFP

Les derniers jours du mercato italien ont une particularité. Dirigeants, agents, représentants de la Ligue et journalistes se retrouvent dans un hôtel milanais pour une sorte de foire aux footballeurs. Où chacun peut négocier ses transferts dans sa chambre.

Si vous aimez la Serie A et les transferts, on espère que vous avez réservé une chambre pour ce lundi soir à l’Atahotel Executive de Milan. Situé face à la gare Garibaldi, cet établissement accueille depuis près de dix ans les derniers jours de mercato du football italien. Vous ne voyez pas de quoi on parle ? On vous explique. Si le reste de l’Europe fait chauffer les téléphones portables dans la dernière ligne droite du marché des transferts, nos amis transalpins en ont beaucoup moins besoin.

600 personnes à l’hôtel

Car dirigeants, agents, représentants de la Ligue et journalistes influents se retrouvent tous dans cet hôtel de la grande ville lombarde pour une sorte de grande foire aux footballeurs. Né dans les années 50 à Milan sur une idée d’un dirigeant de Palerme et organisé par l’ADISE (association des directeurs sportifs italiens), le rendez-vous débute quelques jours avant la fin du mercato et trouve son point d’orgue lors de la dernière journée de ce dernier, où l’affluence peut atteindre les 600 personnes.

Chambres à l’étage pour les nantis

Contrôlé, l’accès se fait sur accréditation et chaque club de Serie A récupère une chambre dans les étages pour négocier ses transferts. Les formations de Serie B et de Lega Pro (troisième division) n’ont le droit qu’à des box au niveau -1 de l’établissement. Dans ces chambres comme dans ces box, on peut notamment trouver un ordinateur et une imprimante, parfait kit pour finaliser un transfert. Les dirigeants des grands clubs envoient plutôt des représentants mais ceux des formations de moindre importance et de divisions inférieures se déplacent souvent en personne.

Contrat lancé à travers la porte à la dernière seconde

Si les grosses transactions se finalisent plutôt en dehors de ce cadre, l’hôtel permet tout de même à de nombreux accords de se sceller. Surtout ceux de dernière minute. Une pièce à l’entrée de l’hôtel permet ainsi au personnel Ligue italienne de valider les transferts à temps. La fermeture de cette porte signifie la fin des affaires. Mais certains ont déjà réussi à lancer le contrat à travers la porte à la dernière seconde pour valider une transaction.