RMC Sport

Mercato: Rami revient en Ligue 1 sous les couleurs de Troyes

Adil Rami s’est officiellement engagé avec Troyes, promu cette saison en Ligue 1. Libre depuis son départ de Boavista fin juillet, le défenseur français (35 ans) va retrouver le championnat de France, deux ans après sa fin d’aventure houleuse à l’OM.

Il est de retour dans l’Hexagone. À une semaine de la fin du mercato, Adil Rami s’est trouvé un nouveau challenge en Ligue 1. Le défenseur de 35 ans s’est officiellement engagé avec Troyes. Il rejoint l’Estac pour un an. Libre depuis son départ de Boavista fin juillet, le champion du monde 2018 débarque dans l’Aube sans indemnité de transfert.

"L'Estac est heureuse d'accueillir Adil Rami, défenseur international au palmarès exceptionnel, qui pourra apporter son expérience du très haut niveau au groupe de Laurent Batlles. Il apportera également ses qualités humaines auprès du vestiaire troyen et notamment son humour irrésistible", a écrit le club dans le communiqué d'annonce, mardi.

Dans les rangs du promu, il tentera d’apporter son expérience sous les ordres de Laurent Battles. Fort de 483 matchs professionnels (28 buts, 16 passes décisives), dont 178 en L1, Rami a fait 22 apparitions au Portugal la saison passée. En portant même le brassard de capitaine, en février, lors du derby contre Porto. Avant cette expérience en Liga NOS, l’international français (36 sélections, 1 but) restait un échec en Turquie, à Fenerbahçe (7 matchs), et un flop en Russie, où il a été recruté par Sochi sans disputer la moindre rencontre.

Licencié par l’OM il y a deux ans

Il y a deux ans, Rami avait quitté l’OM dans un contexte tendu, avec un licenciement pour faute grave à la clé. Chez les champions de Ligue 2, le joueur de 1,91 mètres, passé aussi par Valence, le FC Séville et l’AC Milan, espère désormais relancer sa carrière. Dans un championnat qu’il connaît bien pour l’avoir remporté il y a dix ans avec le Losc. Après trois journées, Troyes occupe pour l'instant la 18e place du classement (celle de barragiste), avec un nul et deux défaites au compteur.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport