RMC Sport

Mercato: Valence aurait refusé une offre de l'OM pour Wass

Selon le quotidien espagnol Superdeporte, Valence a refusé une offre de l'OM pour le latéral droit danois Daniel Wass (32 ans). Et les positions des deux clubs seraient encore très éloignées.

A désormais cinq jours de son premier match de Ligue 1 contre Montpellier (dimanche, 20h45), l'OM cherche toujours à se renforcer au poste de latéral droit, et travaille au moins sur deux pistes: celle de l'Espagnol Pol Lirola (23 ans), prêté par la Fiorentina la saison dernière, et celle du Danois Daniel Wass (32 ans), sous contrat avec Valence jusqu'en 2022.

La semaine dernière, lors de la présentation de Cengiz Ünder et Luan Peres à la presse, le président olympien Pablo Longoria avait d'ailleurs évoqué les deux dossiers. "On a beaucoup de respect pour ce joueur que j'ai connu à Valence, glissait-il au sujet de Wass. Il y a un intérêt qu'on a transmis au joueur et au club de Valence. Mais ce sont des négociations difficiles. Wass n'a plus qu'un an de contrat, Valence essaye de le prolonger, il faut agir en respectant tout le monde, surtout un club que je connais bien. Attendons et voyons les possibilités." Des possibilités qui, selon la presse espagnole, n'ont pas évolué favorablement ces derniers jours...

>>> Le mercato en direct

Wass était à l'entraînement lundi

D'après le média valencien Superdeporte, le club ché a refusé une offre marseillaise de moins d'un million d'euros pour Wass. Et les positions des deux clubs seraient encore très éloignées, puisque Valence réclamerait la coquette somme... de huit millions d'euros pour son défenseur. Qui, rappelons-le, sera libre de négocier un départ gratuit vers une autre formation en janvier prochain.

Les représentants du Danois auraient fait le forcing pour s'entretenir avec les dirigeants de Valence le week-end dernier, et le latéral souhaiterait relever un nouveau challenge. Attendu à l'entraînement en début de semaine dernière, Wass a d'ailleurs joué la montre et n'est revenu en Espagne que samedi - avec six jours de retard - en prétextant une deuxième dose de vaccin contre le Covid à recevoir. Le récent demi-finaliste de l'Euro a toutefois participé à la séance collective de lundi avec le reste de l'équipe.

C.C.