RMC Sport

Mercato: Willian résilie au Corinthians à cause... de menaces de mort

Dans une interview pour Globo, l'international brésilien Willian (34 ans) a expliqué avoir résilié vendredi son contrat avec le Corinthians à cause... de menaces de mort dont il a été victime sur les réseaux sociaux.

Une année de cauchemar. Retourné dans son club formateur du Corinthians au Brésil en août dernier après son échec à Arsenal, l'international brésilien Willian quitte déjà sa terre natale et retourne en Europe. Dans une interview pour Globo ce vendredi, il a expliqué qu'il avait résilié son contrat en raison de menaces de mort sur les réseaux sociaux.

"Les menaces n'ont jamais cessé"

"Les raisons de mon départ sont les menaces que j'ai subies, principalement envers ma famille, explique Willian. Les menaces n'ont jamais cessé. Chaque fois que le Corinthians perdait et si, parfois, je n'étais pas bien dans le match, ma famille recevait des menaces, des malédictions sur les réseaux sociaux. Ma femme, mes filles, et après un certain temps, ils ont aussi commencé à attaquer mon père, ma sœur."

"Quand je suis revenu au Brésil, j'étais impatient de jouer pour le Corinthians, je connaissais la pression, les exigences, les critiques que je recevrais, mais je ne suis pas venu au Brésil pour être menacé, pour que ma famille soit menacée chaque fois que je perdais un match ou si je ne jouais pas bien, poursuit-il. C'est la raison principale. Je sais que ce n'est pas le cas de tous les fans, je sais que c'est la minorité, mais cela finit par avoir un impact très important et des dommages mentaux, surtout sur mes filles. Sur le plan émotionnel, cela les affecte beaucoup."

>>> Le mercato en direct

Un appel à la fin des violences des supporters

L'international brésilien s'en prend aux instances du football local qui "continuent à normaliser la situation, à romancer les agressions". "Ils pensent que c'est normal, que ça doit être comme ça, mais pour moi ça ne l'est pas, tance l'ancien ailier de Chelsea. C'est une cause pour laquelle tous les joueurs doivent se battre. C'est le message, mon départ du club était pour ces raisons." Listant les séries d'agressions vécues ces dernières années par les joueurs, allant d'un bus caillassé à un supporter descendant sur la pelouse avec un couteau, en passant par des bagarres avec les joueurs à l'aéroport.

"La famille, qu'elle le veuille ou non, s'en inquiète également, assure-t-il. Sans aucun doute, ce sont les raisons. Il n'y a pas d'autre raison, ce sont vraiment les raisons pour lesquelles je quitte le club." Pour cette même raison, il va rentrer en Europe. "Je vivais à l'étranger depuis 15 ans, je ne venais au Brésil que pour les vacances, je passais environ 20 jours avec la famille, mais je n'avais pas ma routine ici. Notre routine était là-bas. Venir en vacances est une chose, vivre et travailler ici en est une autre."

Un retour en Angleterre prévu

"Mon objectif est de vivre à l'étranger, poursuit-il. À Londres, j'ai un passeport anglais, je peux donc y vivre avec ma famille, c'est mon objectif. Non pas que je ne visiterai pas à nouveau le Brésil, pour y passer quelques jours avec ma famille, mais pour y vivre, sans aucun doute, ce sera à l'étranger." Il assure ne pas avoir "encore de club" et décidera une fois qu'il aura quitter le pays. "Je voyagerai avec ma famille et là, je déciderai calmement, à tête reposée, pour voir ce qui sera la meilleure option pour moi et pour ma famille aussi."

Selon les médias anglais, celui qui signe un triste passage au Corinthians avec seulement un but et six passes décisives en 45 matchs, et quatre blessures musculaires successives, pourrait rebondir à Fulham.

AC