RMC Sport

OL: Grenier, la tentation de l'Angleterre

En manque de temps de jeu avec l'OL, Clément Grenier pourrait quitter son club formateur cet hiver. Avec la Premier League comme éventuelle porte de sortie.

D’ici la fin du mercato, tout va s’accélérer pour le milieu de terrain de l’OL, Clément Grenier. Et c’est peut-être l’Angleterre qui pourrait être une porte de sortie pour lui, alors que des pistes en Italie (Genoa, Inter Milan ?) et en Espagne reviennent aussi. En Angleterre, The Sun indique ce lundi que West Ham (11e de Premier League) s’est renseigné à son sujet mais devrait, avant de foncer sur le Lyonnais, éclaircir le cas d’Andy Carroll, qui intéresse Chelsea.

Contacté par RMC Sport, l’entourage du joueur confirme "qu’il reste 10 jours d’ici la fin du mercato et que tout reste possible sur les pistes indiquées". La destination semble lui plaire, alors que sa dernière apparition sous le maillot lyonnais remonte au 8e de finale de Coupe de la Ligue face à Montpellier à la mi-décembre 2017. En fin de contrat en juin prochain, l’OL ne semble pas fermé à l’idée de "libérer" Clément Grenier, afin de faciliter la transaction.

A lire aussi >> Suivez le mercato en direct sur RMC Sport

Grenier ne devrait plus être lyonnais au 1er février

Il n’y aurait ainsi aucune indemnité demandée et le contrat entre Grenier et son club formateur serait dans ce cas rompu à cinq mois de la fin de l’échéance. A Lyon, Clément Grenier ronge son frein lors des séances avec ceux qui ont un faible temps de jeu actuellement (Yanga-Mbiwa, Ferri…), comme ce lundi matin à Décines, au lendemain de la victoire de l’OL face à Paris (2-1), une nouvelle rencontre pour laquelle Clément Grenier n’était pas dans le groupe.

L'international français ne devrait donc plus être lyonnais à compter du 1er février prochain. C’est en tous les cas le sens de son histoire avec son club formateur, histoire seulement interrompue depuis son arrivée à 11 ans en 2002, par un prêt au premier semestre 2017 à l’AS Roma.

A lire aussi >> Clément Grenier: "Je veux partir de Lyon"

Edward Jay