RMC Sport

OM: deux recrues attendues, le point mercato de Villas-Boas

A l’occasion de la présentation de Pape Gueye et de Leonardo Balerdi, André Villas-Boas a livré son point de vue sur le mercato de l’OM. Deux recrues encore attendues, des départs compensés, l’entraîneur phocéen a fait le point.

A près d’une semaine de la reprise de la Ligue 1, dont l’OM fera l’ouverture le vendredi 21 août face à Saint-Etienne, Marseille présentait ses deux premières recrues de l’été: Pape Gueye et Leonardo Balerdi. Une présentation en compagnie d’André Villas-Boas et de Pablo Longoria, le nouveau 'Head of football'. Une matinée phocéenne consacrée en grande partie aux questions relatives au mercato. AVB n’en a pas fait mystère, après Gueye et Balerdi il espère deux autres recrues. Qui seront un attaquant et un latéral gauche comme il l’a récemment évoqué.

"Gueye et Balerdi étaient prioritaires, assure l’entraîneur portugais. Il manque encore deux joueurs. J’espère aussi qu’on pourra aller sur les priorités mais cela va être un peu plus difficile. Notre groupe est équilibré. Gueye et Balerdi sont deux grosses acquisitions pour nous. Balerdi est puissant, va vite. Il était dans notre liste prioritaire. On n’avait pas eu la capacité financière l’année dernière pour le signer. C’est un très bon coup mercato. J’espère qu’à la fin (de la saison) on sera capable d’actionner cette option (d’achat)."

>> Revivez la conférence de présentation de Gueye et Balerdi

Pas de départ sans arrivée

Au-delà des quatre postes ciblés en début de marché estival, Villas-Boas a aussi élargi son point sur l’ensemble du mercato phocéen: "Si quelqu’un part maintenant, on devra le remplacer. On avait ciblé quatre postes prioritaires pour se renforcer, mais si quelqu’un part, il faudra trouver une recrue supplémentaire pour le remplacer."

Un AVB qui s’attend aussi à un marché qui pourrait traîner en longueur: "A cause du mercato de cette année, on doit avoir plusieurs options. On a ciblé des profils variés, on a des préférences mais comme ce sont des joueurs connus et importants, il y a de la concurrence pour les signer. Ça va peut-être être durer jusqu'à fin septembre mais le plut tôt possible sera le mieux, parce qu'on en a besoin."

MI avec Florent Germain à Marseille