RMC Sport

Paris attend le feu vert

Kévin Gameiro

Kévin Gameiro - -

Gelé depuis plusieurs jours, le recrutement du PSG pourrait enfin s’accélérer ce jeudi, après l’officialisation de la vente du club aux Qataris. Une issue espérée, afin de ne pas voir, après Payet et Varane, d’autres dossiers échapper aux dirigeants parisiens.

Jeudi à 16 heures, le public du Camp des Loges risque de rester sur sa faim. Si les supporters parisiens espéraient voir leur nouvel attaquant, Kevin Gameiro, arraché pour 11 millions d’euros à Lorient dans les premières heures du mercato, ils devront repasser. L’international français est encore en vacances, comme ses partenaires de sélection, Guillaume Hoarau et Mamadou Sakho et ne reviendra que dans le courant de la semaine prochaine. La seule nouvelle tête que verront les amoureux du PSG, c’est celle de Nicolas Douchez, arrivé libre de Rennes et qui sera le nouveau numéro un dans le but parisien.

Une image qui traduit bien l’immobilisme qui frappe actuellement le mercato du club de la capitale. Le PSG, à nouveau auditionné par la DNCG jeudi dernier, n’a toujours pas été cédé officiellement à Qatar Sports Investments. Il le sera ce jeudi, en marge de la reprise du groupe professionnel. En attendant, le recrutement est totalement figé. Milan Bisevac, ardemment désiré par Antoine Kombouaré, n’est toujours pas parisien. Malgré les échanges réguliers qu’entretiennent le Kanak et le président Francis Decourrière, Valenciennes n’a reçu aucune offre du PSG pour le défenseur serbe. Et même si le dirigeant nordiste, resté très proche de Kombouaré, préférait vendre son joueur à Paris, il étudiera tout de même l’offre d’un club allemand pour Bisevac.

Où sont les stars ?

Longtemps en course pour s’attacher les services de l’ancien défenseur lensois, le PSG pourrait voir, après Varane et Payet, un nouveau dossier suivi de longue date lui filer entre les doigts. Il est évident que la vente du club, ainsi que la venue de Leonardo au poste de directeur sportif, permettrait au club de passer la seconde sur le marché des transferts. Pour le moment, Paris n’a enregistré que deux recrues et présente un effectif délesté de Sammy Traoré, Claude Makelele, Grégory Coupet et Ludovic Giuly, tous quatre en fin de contrat. Quatre leaders reconnus du vestiaire l’an passé et qu’il faudra impérativement remplacer. Un recrutement au ralenti, une politique sportive encore floue. En attendant Leonardo, sûr que le discours d’Antoine Kombouaré, qui a prévu de s’exprimer aux médias après l’entraînement, permettra d’y voir plus clair.