RMC Sport

PSG : les 20 Glorieuses de Beckham

-

- - -

A 37 ans, David Beckham s’apprête à prolonger à Paris une carrière débutée il y a deux décennies avec Manchester United. Retour sur 20 ans de carrière au cours desquels le Spice Boy aura tout gagné en club.

Manchester United (1992 – 2003)

David Beckham à Manchester, c’est d’abord un numéro. Le 7, hérité d’un certain Eric Cantona. L’éclosion de Beckham au milieu des années 90 correspond d’ailleurs avec la fin de règne du King. Son premier match avec MU, Beckham le dispute le 2 avril 1995 face à Leeds. Celui qui n’est encore qu’un timide milieu de terrain de 19 ans lancé par Alex Ferguson, inscrit même son premier but au cours de ce match. Le début d’une décennie de succès avec Manchester qui conduira les Red Devils sur le toit de l’Europe en 1999 au terme d’une finale renversante remportée par les Mancuniens face au Bayern Munich grâce à deux buts inscrits dans les arrêts de jeu, sur deux passes décisives de Beckham… En 11 saisons à Manchester, Beckham remporte par ailleurs 6 titres de champion d’Angleterre et deux Cup, ainsi qu’une Coupe Intercontinentale. Il truste également la première place du classement des meilleurs passeurs. Une période durant laquelle le milieu de terrain à la précision chirurgicale devient un « Spice Boy » en épousant la « Spice Girl » Victoria Adams.

Real Madrid (2003-2007)

En juillet 2003, Beckham rejoint le Real Madrid contre un chèque de 35 millions d’euros. Le club madrilène est alors en pleine ère « galactique » sous la houlette de Florentino Perez. L’Anglais rejoint une équipe où évoluent déjà Zidane, Ronaldo, Figo… Il y enchaine quatre saisons à l’image de celles du club, irrégulières. Avec Beckham, cette Dream Team à laquelle tous les titres semblaient promis, ne remporte qu’un seul titre de champion d’Espagne en 2007 et un Coupe du Roi en 2004. L’aventure madrilène s’achèvera d’ailleurs prématurément. Plus vraiment dans les petits papiers de l’entraineur Fabio Capello, il quitte la capitale en janvier 2007 pour rejoindre la MLS et le Los Angeles Galaxy.

Los Angeles Galaxy (2007-2012)

Beckham à LA, c’est d’abord une histoire de gros sous. Le milieu anglais y signe en effet un contrat qui lui vaut une rémunération de plus de 100 millions d’euros sur 5 ans. Dans la Cité des Anges, il assoit définitivement son statut de star planétaire. Et sur le terrain, l’irréprochable Beckham ne lâche rien. Il est même l’un des principaux artisans des deux titres de champion des Etats-Unis de Los Angeles en 2011 et 2012, et figure dans le onze type de la saison 2011. Lors de sa période américaine, Beckham effectue deux piges au Milan AC, entre janvier et juin 2009 et 2010. Il y démontre sa compétitivité sportive toujours intacte et son professionnalisme, même s’il est victime d’une rupture du talon d’Achille en mars 2010. Fin 2011, courtisé par le PSG version qatarie à la recherche d’une tête d’affiche mondiale, il affole une première fois la capitale. Il décidera cependant de rester en Californie pour privilégier sa stabilité familiale.

La sélection anglaise (1996-2009)

En treize ans avec l’équipe d’Angleterre, Beckham aura compilé 115 sélections pour 17 buts inscrits. Au niveau international, malgré sa participation à trois Coupes du monde ainsi qu’à trois Euros, son palmarès reste vierge. Un parcours jalonné d’échecs, d’incompréhension et de réconciliations avec le public. En 1998, son expulsion en 8e de finale du Mondial face à l’Argentine, assorti d’une élimination de l’Angleterre, lui vaudra d’être mis au ban du pays. L’histoire de Beckham avec l’Angleterre s’achève par le rêve inassouvi d’une participation du joueur aux JO de Londres l’été dernier. Malgré ses multiples appels, Beckham ne sera finalement pas retenu par le sélectionneur de l’équipe olympique Stuart Pearce. Mais l’histoire n’est peut-être pas finie…

dossier :

David Beckham

S.R