RMC Sport

Qualités, faiblesses… : le profil de Lo Celso, la dernière recrue du PSG

Giovani Lo Celso

Giovani Lo Celso - AFP

Le PSG vient d'officialiser la signature pour cinq ans de Giovani Lo Celso, qui restera à Rosario Central jusqu'en décembre. Qualités, faiblesses, caractère… : le milieu de terrain argentin de 20 ans est présenté par l'ancien Nantais Mauro Cetto, qui le côtoie dans le championnat argentin.

Son style de jeu

« Giovani Lo Celso un milieu offensif qui bouge énormément et qui a surtout une qualité technique au-dessus de la moyenne. Il a une très bonne qualité de passes, que ce soit au moment de la dernière ou de l’avant-dernière passe. Et depuis qu’il a commencé en première division en Argentine, il a tout le temps bien joué. A chaque fois qu’il est titulaire, il est décisif pour l’équipe. C’est un joueur très intéressant quand il a le ballon. Il joue en première division depuis un peu plus de six mois et il montre déjà une maturité exceptionnelle dans son jeu vu l’âge qu’il a (20 ans, ndlr). Il comprend très bien le jeu. Il sait quand il faut aller de l’avant ou quand il faut tenir le ballon. Il a ces qualités qui sont difficiles de trouver chez un jeune normalement. Il a très peu d’expérience mais il joue comme s’il en avait beaucoup. »

Ses faiblesses

« Je pense qu’il peut s’améliorer au niveau des buts marqués. Mais c’est vrai aussi qu’il fait beaucoup d’efforts dans les tâches défensives quand l’équipe perd le ballon donc parfois il est un peu loin du but. Ça serait peut-être son seul point faible mais c’est quelque chose qu’il travaille pas mal. Ici en Argentine, il fait partie des meilleurs jeunes sortis depuis un moment. Il a un pied gauche magnifique et une belle vision du jeu. Mais il peut évidemment encore s’améliorer, même s’il possède déjà toutes les qualités pour jouer en première division. »

Son caractère

« C’est un garçon très tranquille. On voit aussi sur le terrain qu’il fait tous les efforts défensifs quand il n’a pas le ballon. Il s’intéresse à l’équipe, au groupe, et il ne pense pas qu’à lui. Et c’est ce qu’il démontre aussi en-dehors du terrain. Il est très simple, tranquille, et il a une belle maturité pour son âge. »

D.W avec Marion Fournet