RMC Sport

Ranieri, Vieira, O.Garcia... Saint-Etienne dans le flou total pour son nouvel entraîneur

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n'ont toujours pas trouvé le remplaçant de Christophe Galtier sur le banc de l'ASSE.

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n'ont toujours pas trouvé le remplaçant de Christophe Galtier sur le banc de l'ASSE. - AFP

Qui va succéder à Christophe Galtier sur le banc de Saint-Etienne ? Des dissensions sont apparues ces derniers jours entre Roland Romeyer et Bernard Caïazzo.

C’est un dossier qui pollue l’esprit de tous les dirigeants stéphanois. Qui sera le nouvel entraîneur de l'ASSE ? Cs derniers jours, des dissensions sont apparues entre le président du directoire, Roland Romeyer, et le président du conseil de surveillance, Bernard Caïazzo. Leurs différences de points de vue sont assez profondes. D’un côté, Bernard Caïazzo porte encore les espoirs de prendre un très grand coach pou les Verts. En clair, un grand nom. Le président du conseil de surveillance de l’ASSE a d'ailleurs rencontré Claudio Ranieri ces derniers jours. Il apprécie beaucoup l’entraîneur italien, qui a des envies de salaire exorbitantes pour tous les clubs qui souhaitent le recruter.

L'entourage de Vieira contacté

Ces derniers jours, le dirigeant stéphanois a également porté le rêve de convaincre Patrick Vieira de rejoindre le Forez. Le dirigeant a manifesté son intérêt à l’entourage de l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France.

De l’autre côté, Roland Romeyer et plusieurs membres de la cellule sportive préfèrent d’autres profils, comme celui de l’entraîneur du Red Bull Salzbourg, Oscar Garcia. L’entraîneur catalan a tapé dans l’œil des dirigeants. Son profil et son projet pour les Verts semblaient très cohérents. Problème, l’entraîneur est toujours sous contrat avec le club autrichien. L’entraîneur de Lausanne, Fabio Celestini, qui a été rencontré deux fois, reste dans la short list. Tout comme l’entraîneur français Claude Puel.

A lire aussi >> Claude Puel aurait refusé Saint-Etienne

"Prendre un grand nom, c'est prendre un gros salaire..."

"Le club est dans une situation difficile : prendre un grand nom qui va coûter très cher et qui n’aura pas de vision à long terme ou prendre un coach avec un projet dans la durée au club comme Galtier, explique une source proche du club à RMC Sport. Prendre un grand nom, c’est prendre un gros salaire qui ferait du mal au mercato des joueurs, vu la situation économique du club." L’ASSE veut boucler l’arrivée de son nouvel entraîneur dans les dix jours qui arrivent.

VIDEO >> Perrin : "Galtier a eu l’hommage qu’il méritait malgré la défaite"

Mohamed Bouhafsi