RMC Sport

Rennes: Grenier tenté par une nouvelle expérience à l'étranger

Le milieu de terrain du Stade Rennais Clément Grenier est en fin de contrat en juin prochain. L'ex-Lyonnais ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. Il a évoqué les différentes possibilités dans l’After Foot, lundi soir sur RMC.

Clément Grenier, qui vit actuellement sa troisième saison au Stade Rennais, sera en fin de contrat au mois de juin prochain. Très peu utilisé en début de saison, il a regagné du temps de jeu ces dernières semaines mais reste dans le flou. "Je n’ai pas encore pris de décision concernant le mercato qui arrive, a-t-il assuré dans l’After Foot, lundi soir sur RMC. La vérité, c’est que je n’étais pas satisfait de mon temps de jeu sur cette première partie de demi-saison. Aujourd’hui, j’en ai un peu plus, j’arrive à m’exprimer, à prendre du plaisir et à aider l’équipe. On verra ce qu’il se passe."

Après avoir été laissé de côté par Julien Stéphan lors des six premières journées de Ligue 1, Clément Grenier a depuis retrouvé un rôle plus important, sans être toutefois indiscutable. Buteur face à Metz, juste avant la trêve, il n’écarte pas complètement un départ lors du mercato hivernal. "Je ne sais pas, on verra ce qui est le mieux pour tout le monde", dit-il.

Une proposition en MLS il y a 4 ans

Une chose est claire dans son esprit, en revanche: son souhait de continuer à jouer en Europe, alors qu’il fêtera ses 30 ans le 7 janvier prochain. "Je sens que j’ai les possibilités physiques et mentales pour rester en Europe, j’ai toujours envie de jouer la Coupe d’Europe chaque année, souligne le Rennais. Mes six mois à Rome (lors de la saison 2016-2017) ont été top au niveau de l’expérience de la maturité. J’aimerais bien pourquoi pas redécouvrir un championnat étranger qui me permettrait de progresser sur le plan sportif."

L’idée d’un exil dans un championnat plus exotique n’est donc pas pour tout de suite, même si Grenier a déjà eu des propositions. "C’était en MLS, avec Orlando, il y a quatre ans, raconte l’ancien international. Je n’étais pas prêt, je n’avais pas envie de quitter l’Europe tout de suite. Aujourd’hui non plus, je ne sais pas si je suis prêt pour ça. J’ai encore des objectifs élevés en Europe."

RW