RMC Sport

Riolo : "Mercato calme…"

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Petit point sur le mercato…

Suivre le feuilleton du mercato en vacances rend l’évènement plus léger. Machin va venir, et puis non. Et si untel vient pas, on fait comment ? Un coup de chaud et on peut envisager une saison ratée dès mi-juillet ! Quel stress. Vu de loin, on relativise. Même une phrase absurde d’un agent comme Di Campli est moins choquante. Son poulain Verratti comparé à un prisonnier, c’est une phrase d’ignorant, mais sur la plage ça peut faire sourire, si si.

Le club du bagnard a donc commencé son marché. Berchiche ? On sait pas. On verra. On attend du clinquant. Le souci c’est peut-être de se braquer sur les bijoux du Rocher. Monaco ne veut pas vendre. En tout cas, pas à Paris. Si un autre club pose un gros chèque pour Mbappé, pourquoi pas. Mais pas le PSG. Idem pour Fabinho. Monaco est pourtant par principe un vendeur, c’est l’idée directrice du club, mais pas au PSG. L’orgueil n’étant jamais un bon conseiller, le PSG risque de proposer un chèque sans mesure, juste pour emporter le ou les morceaux. Et ce, sans aucune garantie. Je crois que Paris devrait aller voir ailleurs. Une autre boutique. Paris pourrait ainsi envoyer le message que le gogo, c’est pas toujours lui. Dégraisser et recruter, le PSG a un mercato de retard. Il s’agirait de pas rater celui-ci !

Ailleurs en L1, ça bouge. J’aime bien ce que fait l’OM. Si Eyraud et Zubi parviennent à faire venir Giroud, le mercato sera une vraie réussite. Rami, Luiz Gustavo, Payet, Thauvin, Giroud, des joueurs d’expérience, des jeunes, de la qualité technique, je trouve l’ensemble cohérent et intéressant.

A Lyon, on repeint tout du sol au plafond. Une révolution. Les joueurs maison ont donc rapporté 120/130 millions en deux ans. Les actionnaires sont contents, "Micheline de la compta" aussi et les supporters sont en extase. Ils ont le sentiment d’avoir enfanté des cracks. L’Europe va se régaler de leurs joyaux. Ils pourront les voir à la télé briller ailleurs, puisqu’à Lyon, ils n’ont finalement rien gagné. Après, chacun prend son plaisir où il veut et où il peut. Autrefois, les Nantais, les Auxerrois ont peut-être fêté la vente de leurs joueurs. Le souvenir est flou. Mais je crois néanmoins que le supporter/comptable, c’est un phénomène récent.

Reste que dans sa restructuration, l’OL tente des paris qui m’intéressent. Il y a beaucoup de questions autour des joueurs recrutés, mais ça mérite d’être observé sans opposer un doute exagéré.

Pour le reste, c’est plutôt calme, non ? Même en Europe, pas de grosses manœuvres. Le feuilleton continue. On suit, on ne rate rien. On se s’affole pas.

A voir aussi >> Le mercato en direct

Daniel Riolo