RMC Sport

Séville: Sampaoli drague Gerson et Payet, ses anciens joueurs à l'OM

Dans une interview à la chaîne Twitch du FC Séville, où il a été nommé en octobre dernier, Jorge Sampaoli s’est souvenu avec nostalgie de son passage à l’OM et cité quatre joueurs qu’il aimerait retrouver sous ses ordres.

Jorge Sampaoli n’est pas resté longtemps sans activité. Quelques mois après son départ surprise de l’OM l’été dernier, l’Argentin a été nommé sur le banc du FC Séville en octobre. Il a profité de la trêve internationale pour se confier sur la chaîne Twitch du club et se remémorer son passage d’un an et demi sur la Canebière. Il garde d’ailleurs un très bon souvenir de la dernière saison achevée à la deuxième place à 15 points du PSG, champion.

"Nous aurions gagné le championnat sans le PSG"

"J'ai vraiment apprécié mon dernier passage à Marseille, confie-t-il. Nous aurions gagné le championnat sans le PSG, qui est à un autre niveau."

Interrogé sur les joueurs marseillais qu’il aimerait avoir sous ses ordres, "Peludo" a répondu de manière très précise. "Payet, Gerson, Kamara, Saliba... ce sont des joueurs que j'ai vraiment appréciés, explique-t-il. Je me suis senti très heureux d'avoir été capable de transmettre une idée différente, avec mon amour pour le ballon, dans une ligue très physique et différente."

Si les deux derniers semblent intouchables aujourd’hui (Kamara a été transféré à Aston Villa, alors que Saliba s’est imposé à Arsenal), la situation est différente pour Payet et Gerson. L’international français - qui a assuré ne pas vouloir s'en aller - joue très peu sous les ordres d’Igor Tudor alors que le milieu de terrain brésilien veut quitter le club pour Flamengo, sans que les parties ne parviennent pour le moment à trouver un accord.

Toujours un œil sur Ben Yedder

Sampaoli a aussi réagi à la forte demande des supporters sévillans pour un retour au club de Wissam Ben Yedder deux ans après son départ (2016-2019) pour Monaco. Sampaoli l’a entraîné pendant une saison à Séville (2016-2017).

"Wissam est 'top', remarque-t-il. On l’avait remarqué avec Monchi (alors directeur sportif), mais ce n'était pas un joueur très connu. Avec le temps, pour moi, c'est l'un des meilleurs attaquants. Bien qu'il n'ait pas le corps des autres, j'ai dû l'affronter en France et il a montré qu'en plus de la finition, il est aussi très physique. Je l'aimais beaucoup et je l'appréciais beaucoup. Les gens vibraient avec lui, j'ai rencontré des joueurs de cette époque au fil du temps et nous nous souvenons tous de lui avec affection."

NC