RMC Sport

Trois hommes pour une nouvelle page

Fernand Duchaussoy

Fernand Duchaussoy - -

La Fédération française de football va définitivement tourner la page de Knysna, samedi lors de l’élection de son nouveau président. Fernand Duchaussoy, président sortant, Noël Le Graet et Eric Thomas sont les trois candidats pour reprendre les rênes d’une instance qui a revu son mode de gouvernance et qui doit se relancer.

Le football français va enfin en finir avec le provisoire. Pour la première fois depuis le fiasco de Knysna et la démission de Jean-Pierre Escalettes, le 23 juillet 2010, la FFF va procéder à une élection en bonne et due forme pour élire son nouveau président jusqu’en décembre 2012. Fernand Duchaussoy, nommé par intérim après la Coupe du monde puis réélu sans surprise en décembre 2010 (à 79% des suffrages), va remettre son poste en jeu, samedi lors de l’assemblée fédérale élective dans les salons de l'hôtel Méridien de la Porte Maillot. Avec cette fois deux opposants : son actuel vice-président chargé des affaires économiques, Noël Le Graët, et Eric Thomas, vice-président du club de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire).

Un tournant pour la Fédé qui a changé son mode de gouvernance depuis l’épisode sud-africain. Après les Etats généraux d’octobre 2010 validés lors de l’assemblée générale le 2 avril dernier, le mode de scrutin a été modifié. Les 276 électeurs (délégués du foot pro et amateur) ne voteront plus pour un homme mais pour une liste. A l’issue du vote, le numéro 1 de la liste victorieuse sera élu président de la FFF. Un président dont les actions seront - autre nouveauté - scrupuleusement observées par la haute autorité du football (composée entre autres de deux présidents de Ligue, deux présidents de District, deux représentants des clubs professionnels et deux représentants des clubs amateurs).

Opération séduction auprès du foot amateur

La mesure a aussi accordé un poids plus conséquent au football professionnel au moment du scrutin (désormais 37% contre 25% avant) qui reste tout de même minoritaire par rapport au monde amateur (63%). Pendant de nombreuses semaines, les trois candidats ont donc sillonné la France pour s’attacher la sympathie et les votes de « la base ». Depuis le Mondial sud-africain, le monde amateur n’a cessé de dénoncer la cassure avec le foot professionnel. Il sera donc l’une des clés de l’élection.

Fernand Duchaussoy a ainsi parcouru près de 6000 kilomètres en voiture en l’espace de sept jours pour rencontrer les électeurs des ligues régionales (il en a visité 14 sur 22). Noël Le Graet a effectué sa tournée en jet privé en Métropole avant de rencontrer les représentants des ligues de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane (16 ligues visitées au total). Eric Thomas se positionne lui comme un « professionnel du football amateur » et représente la voix du « foot d’en bas ». Après une campagne de plusieurs semaines, le verdict sera connu samedi.