RMC Sport

Un dernier carré renversant

L'Uruguayen Diego Forlan

L'Uruguayen Diego Forlan - -

Les ogres brésiliens et argentins éliminés, le Venezuela et le Pérou étonnants demi-finalistes, la Copa America 2011 est riche en surprises. Mais aussi en interrogations. Tour d’horizon d’une compétition muy caliente avant le premier choc Pérou-Uruguay, dans la nuit de mardi (1h15), à La Plata.

Messi, c’est quoi le problème ?

Un an après être passé à côté de sa Coupe du monde (5 matches, 0 but), le double Ballon d’Or n’a pas réussi à guider son pays vers un triomphe attendu à domicile. Pire, Messi, muet durant quatre matches, restera comme le triste symbole d’une sélection albiceleste éliminée sans gloire en quarts de finale par l’Uruguay (1-1, 4 t.a.b. à 5). Sifflé par son public après deux fades prestations contre la Bolivie (1-1) et la Colombie (0-0), Messi avait pourtant redonné espoir à ses fans après une prestation cinq étoiles (deux passes décisives) face au modeste Costa Rica (3-0). Mais en dépit de ses efforts et d’un sélectionneur, Batista, qui a reconstruit son équipe autour de sa star contre les Costaricains, Messi a parfois trop cherché la solution individuelle. A 24 ans, il ne s’est toujours pas imposé comme le patron de l’Argentine. Et il n’a plus marqué en sélection depuis le 9 février… 

Menezes est-il taillé pour le Brésil ?

Arrivé aux commandes de la Seleçao il y a un an, le successeur de Dunga a échoué en quarts de finale sur le mur paraguayen (0-0, 2 t.a.b. à 0). Incapables de battre la vigilance du portier, Villar, infranchissable dimanche à La Plata, les doubles tenants du titre ont perdu leur sang-froid lors d’une séance de tirs au but inédite (les quatre tireurs ont manqué leur pénalty). Après avoir arraché son ticket pour les quarts lors du dernier match de poules face à l’Equateur (4-2), le Brésil ne prépare pas au mieux sa Coupe du monde en 2014. Et on peut se demander si Mano Menezes est vraiment l’homme de la situation ? « Ce n’était pas notre jour, a commenté le sélectionneur auriverde. Ce résultat doit nous servir de leçon pour l’avenir. »

Qui va créer la surprise ?

Un an après son épopée en Coupe du monde (demi-finale contre les Pays-Bas), la Celeste part logiquement favorite d’une Copa America plus ouverte que jamais. En dominant l’Argentine aux tirs au but samedi (1-1, 4 t.a.b.à 5), les Uruguayens ont montré qu’ils étaient solides. Mercredi, en demi-finale, les partenaires de Diego Forlan devront néanmoins se méfier du Pérou, avec qui ils avaient dû partager les points lors du premier match de poules (1-1). Le Paraguay qui n’avait plus atteint le dernier carré de cette compétition depuis 1989, a aussi une belle carte à jouer. Problèmes : malgré leur excellent gardien, Justo Villar, les tombeurs du Brésil ne perdent pas mais ne gagnent pas non plus (quatre résultats nuls dans le temps réglementaire). Contre les inattendus vénézuéliens, vainqueurs du Chili (2-1), ils partiront néanmoins avec les faveurs des pronostics.

Pariez en LIVE VIDÉO sur les demi-finales de la Copa America !