RMC Sport

Un grand stade à Lille pour 2012

-

- - -

Dans les tuyaux depuis plus de 4 ans, le projet d’un nouveau grand stade à Lille est enfin entériné. La structure de 50 000 places devrait voir le jour en 2012. Présentation.

[Retour au sommaire]

C'est fait. Le 25 septembre, après des années de reculs, d'annulations et de tergiversations, le projet de construction d'un grand stade à Lille a été définitivement validé. La communauté urbaine de Lille a donné son accord à sa présidente, Martine Aubry, pour signer un contrat avec la société Eiffage.

Le géant du bâtiment doit construire, d'ici l'été 2012, un stade de 50 186 places sur le site de « la Borne de l'Espoir », à Villeneuve-d'Ascq. Le stade sera équipé d'un toit mobile, dont la fermeture s'effectue en trente minutes. Autre innovation technique, une moitié du terrain sera elle aussi mobile. Elle pourra être soulevée et superposée au-dessus de l'autre partie. A la place, des gradins ou une aire de jeu (type basket) peuvent apparaître.

Un projet à 400 millions d'euros

Des commerces, hôtels et restaurants seront construits autour du stade, qui, développement durable oblige, produira sa propre énergie grâce à deux éoliennes et des cellules photovoltaïques. Le LOSC pourra donc quitter le stadium de Villeneuve-d'Ascq, qu'il squatte depuis 2004 et la fermeture définitive de Grimonprez-Jooris, pour emménager dans sa nouvelle enceinte, plus conforme à ses ambitions européennes. Le futur grand stade sera également un atout de poids dans la candidature de la France à l'organisation de l'Euro 2016.

Le montage financier du projet se présente sous la forme d'un partenariat public-privé entre la communauté urbaine de Lille-Métropole (CULM) d'un côté, Eiffage et le LOSC de l'autre. Le club et Eiffage paieront la construction du stade, évaluée à 230 millions d'euros, et géreront son exploitation. En contrepartie, les communes de l'agglomération devront verser une redevance d'environ 10 millions d'euros par an à Eiffage lors des 31 prochaines années.

Rassembler au moins 25 000 personnes par match

Quant à l'aménagement des abords du stade (parkings, bretelles d'autoroute...), évalué à près de 170 millions d'euros, il sera pris en charge par les collectivités. Néanmoins, la CULM récupérera un intéressement sur les recettes de billetterie du LOSC. Elle possèdera également les droits de « naming » du stade (« Grand Stade Lille Métropole »), qu'elle pourra vendre comme une marque pour d'autres évènements que le football.

Si le projet a été approuvé par la majorité des votants de la communauté urbaine de Lille (66,86%), d'autres, comme les Verts, continuent de dénoncer la pertinence de cet investissement. Ils jugent le projet surdimensionné et très coûteux. Et rappellent que pour que les comptes soient tenus, il faudra au moins 25 000 personnes par match. A l'heure actuelle, le Stadium Nord n'en rassemble en moyenne que 14 000 (dans un stade de 18 000 places) les week-ends de match.

[Retour au sommaire]

Sylvain Mouillard