RMC Sport

Un joueur peut avoir deux visages

Même si Sessegnon n'est pas bon avec le PSG depuis quelques temps, rien ne dit qu'il ne sera pas bon non plus avec Sunderland.

Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois qu'un joueur dans un contexte différent, dans un autre pays, une autre équipe, une autre organisation devienne lui même différent et se mette à bien jouer. On a l'exemple inverse avec Maazou. Quand on voit celui qui a joué à Bordeaux et celui qui jouait à Monaco, on se dit que ce n'est pas le même joueur, où que le Maazou de Bordeaux est le frère pas bon de celui de Monaco ! Si Monaco le reprend, les dirigeants monégasques ne vont évidemment pas se fier aux 6 mois qu'il a passé à Bordeaux !