RMC Sport

Une joueuse équato-guinéenne a été obligée de se déshabiller

Genoveva Anonma (Guinée équatoriale)

Genoveva Anonma (Guinée équatoriale) - AFP

Genoveva Anonma, une internationale équato-guinéenne sacrée meilleure joueuse africaine en 2012‎, a raconté à la BBC avoir été contrainte de se déshabiller devant des officiels pour prouver qu’elle n’était pas un homme. Un vrai scandale.

Etre humiliée pour avoir le droit de jouer… C’est la sordide obligation qui a été faite à Genoveva Anonma, une joueuse de la Guinée équatoriale, en 2008. Elle venait d’inscrire le but vainqueur pour son équipe nationale lors du championnat d’Afrique de football féminin, organisé dans son pays, quand il lui a été imposé de se déshabiller pour prouver qu’elle n’était pas un homme. Une accusation faite également à deux de ses coéquipières. « Ils m’ont demandé de retirer tous mes vêtements, devant des officiels de la CAF et de l’équipe de Guinée équatoriale, a-t-elle raconté à la BBC. J’étais bouleversée. Je pleurais. »

« J’étais totalement humiliée »

Alors que sa puissance et sa vitesse lui valaient insultes et dénonciations de la part de certaines adversaires, Genoveva Anonma s’est pliée à cet horrible contrôle. « J’étais totalement humiliée. Mais avec le temps, j’ai tourné la page. » Et a souhaité ensuite qu’une autre méthode, beaucoup plus respectueuse, puisse être utilisée pour vérifier son genre. « J’espérais qu’ils allaient m’appeler pour faire des tests à l’hôpital, mais ils ne l’ont jamais fait », regrette aujourd’hui l’Equato-guinéenne, qui a évolué en Allemagne (Iéna, Potsdam). Sacrée meilleure joueuse africaine en 2012, meilleure buteuse du championnat allemand la même année, elle aurait reçu des propositions pour venir jouer en France.