RMC Sport

Zidane : « Luis voulait me faire venir au PSG »

-

- - -

Zinédine Zidane était l’invité exceptionnel de Luis Attaque. Tour d’horizon de l’actualité foot avec l’ancien n°10 des Bleus : la Ligue des Champions, l’équipe de France, l’Euro...

Zinédine Zidane, avez-vous regardé la finale de la Ligue des Champions hier soir ?
Oui, c’est un peu triste pour Nico (Anelka) et pour Chelsea forcément. Cela ne s’est pas joué à grand chose…

Pensez-vous que Cristiano Ronaldo mérite de recevoir le Ballon d’Or cette année ?
Il est à plus de 50 buts je crois. Sur une saison, il est champion d’Angleterre et il gagne la Ligue des Champions. Difficile de faire mieux, sauf si bien sûr il gagne aussi le championnat d’Europe. Je pense que sur la saison, il mérite le Ballon d’Or.

Quel regard portez-vous sur cette nouvelle génération de joueurs ?
Ce qui m’impressionne chez eux : c’est que malgré leur jeune âge, ils arrivent à montrer ce qu’ils savent faire. Ils ne se posent pas de question, ils n’ont aucune pression. Cela fait tout simplement du bien au football. On peut se dire que Cristiano Ronaldo en fait trop quelquefois, mais ce n’est que du bonheur pour tous les passionnés de football.

Parlez-nous d’un autre jeune talent : Karim Benzema…
C'est le futur et le présent à la fois. A son âge, il fait des choses assez exceptionnelles, même s’il doit encore confirmer. C’est un joueur d’avenir avec une grande carrière devant lui.

Comprenez-vous la décision de Samir Nasri de vouloir quitter l’OM ?
L’envie de partir s’impose à un moment donné. Il aurait peut-être pu rester un an de plus. Moi en tant que Marseillais, j’aurais préféré le voir jouer encore à l'OM, mais cette saison a été un peu difficile pour lui. De toute façon, Samir (Nasri) devra forcément aller voir un jour ce qu’il peut faire dans un autre club.
Je suis parti à 24 ans à la Juve, c’était l’âge idéal selon moi. Mais la génération actuelle est plus jeune, elle fait les choses plus tôt. Est-ce la bonne décision de partir tôt ? Je ne le pense pas. Benzema -par exemple- fait bien de rester encore un peu dans le championnat de France.

Comment voyez-vous l’équipe de France à l’Euro 2008 ?
Le plus important est de bien commencer la compétition. Le match contre la Roumanie déterminera toute la suite. Si on gagne ce match difficile, l’équipe de France pourra faire de belles choses.

Comprenez-vous la décision de Raymond Domenech de faire appel à 30 joueurs avant la liste définitive des 23 ?
C’est le choix du sélectionneur. Ce sera difficile pour ceux qui rentrent à la maison. Je me rappelle de Nico (Anelka) : il était avec nous en 1998, puis il est rentré. C’est toujours embêtant…

Doit-il prévenir les sept qui ne seront pas retenus ?
Je pense que Domenech va partir en stage avec les trente, puis il annoncera aux joueurs ceux qui restent, juste avant de le dire aux journalistes.

Que pensez-vous de la saison de Thierry Henry au FC Barcelone ?
A Arsenal, tu le vois jouer dans une position. Si tu le fais jouer dans une autre position à Barcelone, il ne faut pas être surpris de le voir moins décisif. Bien sûr qu’il faut faire jouer la concurrence avec Eto’o, mais à un moment donné, il faut que Henry joue à sa place, là où il marque 30 buts dans la saison. Même si ça a été une saison difficile pour lui, l’Euro va le galvaniser et lui faire du bien. On connaît ses qualités et ce qu’il peut apporter à l’équipe. Aujourd’hui, il faut surtout le laisser tranquille.

Enfin, un dernier mot sur Ribéry qu’on présente un peu comme votre successeur et qui a explosé cette saison au Bayern Munich…
Ribéry est dans un registre à peu près similaire au mien, même s’il préfère peut-être jouer davantage sur le côté. C’est un joueur qui fait du bien. Il a joué à différents postes. Il ne se pose pas de question, c’est pour ça qu’il est fort. Il n’a aucune pression, il joue comme sa tête lui dit. A un moment donné quand on joue au haut-niveau, il faut se lâcher. Avec ses qualités d’accélération et de dribble, il est forcément performant.

Didier Deschamps et Zinédine Zidane ont aussi déclaré que Sir Alex Ferguson voulait les recruter tous les deux à Manchester United quand ils jouaient à la Juve. « On les rencontrait tous les ans en Champions League », nous explique Zizou.

De plus, Luis Fernandez nous a raconté qu'il avait rencontré Zidane et Dugarry pour les faire venir au PSG. Zidane confirme : « C'est vrai qu'on s'est vu avec Duga dans un café au Trocadéro. Mais en tant que marseillais, je ne pouvais pas... Et à l'arrivée, cela ne s'est pas fait. »
Ecoutez les extraits sonores ci-dessus.

La rédaction - Scoop Luis Attaque