RMC Sport

Golf : Dubuisson n’a pas peur d’aller aux JO… mais ne fera pas d’efforts pour les contrôles antidopage

Victor Dubuisson

Victor Dubuisson - AFP

A la veille du début de l’Open de France, Victor Dubuisson a confirmé qu’il participerait bien aux JO 2016 malgré la menace du virus Zika. Quant aux contrôles antidopage, le Français veut bien s’y soumettre… mais uniquement en compétition.

La liste des golfeurs forfait pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro (5-21 août) se gonfle chaque jour un peu plus. Après Rory McIlroy ou encore Graeme McDowell, c’est le numéro un mondial Jason Day qui a récemment annoncé qu’il ne participerait pas aux JO par crainte du virus Zika. Un choix que comprend Victor Dubuisson, même si lui fera le voyage au Brésil.

« Je peux comprendre que certains joueurs n’y aillent pas, déclare le Français. Il y a des joueurs qui parfois ne veulent pas jouer certains tournois, ils ne le font pas et on ne peut pas les juger pour ça. Là il y a ce fameux virus Zika. Mon point de vue est que l’organisation ne nous laisserait pas jouer s’il y avait un réel risque. Ils restent conscients qu’ils ne peuvent pas faire un évènement s’il y a un risque de santé qui est fort. »

« J’ai un regret : le fait que ce tournoi ne soit pas en équipe »

« J’ai un regret : le fait que ce tournoi ne soit pas en équipe, c’est-à-dire en quatre balles ou en "foursome". Ça enlève tout le côté de jouer pour son pays, a toutefois déploré le numéro un tricolore. Du coup ça reste un tournoi individuel. Si ça avait été un tournoi en équipe, je ne parle pas d’addition de scores, vraiment un tournoi où l’on joue à deux, la même balle ou en quatre balles, je pense que ça aurait changé beaucoup de choses pour certains joueurs, dont moi. Je trouve que les Jeux olympiques, pour le golf, ça aurait dû être en équipe. »

« En dehors des tournois, j’avais dit que je ne ferai aucun effort »

Quant aux contrôles antidopage qui se multiplient à l’approche des JO, Dubuisson (26 ans) veut bien s’y soumettre… mais uniquement en compétition : « J’avais dit à l’organisation qu’ils pouvaient me contrôler même à tous les tournois, il n’y avait pas de problème. Mais en dehors des tournois, j’avais dit que je ne ferai aucun effort pour être présent pour les contrôles si ce n’était pas dans mes convenances. Je n’ai pas encore eu les fameux trois no show (absence lors d’un contrôle en dehors d’une compétition, ndlr). J’en ai eu deux pour l’instant, mais là je suis sûr de ne pas avoir de problème, puisque j’ai des tournois toutes les semaines jusqu’à la sélection. Mais pour certains ça peut être assez contraignant. »

la rédaction avec CG