RMC Sport

Havret : « Je ne vais pas m’empêcher de gagner »

-

- - -

Premier tournoi du Grand Chelem de l’année, le Masters d’Augusta débute ce jeudi matin. Grégory Havret est le seul français au départ. Le Parisien a gagné le droit à 34 ans de fouler les fairways de ce parcours mythique grâce à sa deuxième place à l’US Open 2010, battu seulement en play-off.

Gregory Havret, le Masters d’Augusta ça représente quoi pour vous ?

Ça va être la première fois. Je ne connais pas le parcours donc j’appréhende pas mal… C’est un des quatre majeurs donc par définition les parcours les plus durs à jouer. Il y a à peine 100 joueurs qui participent alors que normalement nous sommes 150 voire 160. C’est très dur d’y rentrer. Assez peu de Français l’ont joué (NDLR : Havret sera le 8e). Je suis content d’y être enfin ! Je joue depuis vingt-cinq ans et cela fait à peu près vingt-cinq ans que j’en rêve…

Vous avez joué aux côtés de Tiger Woods à l’US Open l’année dernière. Peut-il retrouver son meilleur niveau ?

Je fais partie de ceux qui pensent que Tiger reviendra à un moment ou un autre. Ça sera plus dur qu’avant. Il n’aura pas la domination vraiment incroyable qu’il a pu avoir pendant une dizaine d’années car il y a d’autres joueurs qui vont lui tenir la « chique haute » (sic). Malgré tout c’est un joueur génial. Augusta se prête particulièrement à son jeu. Il l’a effectivement gagné quatre fois… Eh oui, il va sûrement jouer la gagne !

Quel est votre objectif cette semaine ?

Je ne vais pas m’empêcher de gagner. Si c’est possible à quelques trous de la fin ou la veille du dernier tour ou si je suis bien placé après le premier jour, pourquoi pas ! Si les opportunités se présentent à moi, je ne vais pas m’en priver. Après, le golf a ce côté dur et assez exceptionnel de vous faire gagner le tournoi le plus dur de la planète et de vous faire louper le tournoi que vous ne penseriez jamais louper…

Recueillis par C.Co.