RMC Sport

Surnommé "Pelé", Trump serait un énorme tricheur au golf

Un livre révèle la tricherie maladive de Donald Trump, président des Etats-Unis, lorsqu’il joue au golf. Ce dernier aurait notamment fait abattre des arbres pour lui faciliter la tâche et serait surnommé Pelé quand il est sur les greens en référence à un autre de ses coups "fétiches".

Donald Trump ne partage pas grand-chose, à part de l’inimitié, avec une frange importante du sport américain, notamment en NBA et en NFL. Le président des Etats-Unis a tout de même une grande passion sportive: le golf. Un hobby pour lequel il semble prêt à tout comme en atteste le livre qui va sortir le 2 avril prochain, et plus précisément sur sa tricherie maladive quand il est sur les greens. Rick Reilly, l’auteur de "Commander in Cheat: how golf explains Trump", soit "Commandant en triche" (un jeu de mots avec Commander in chief): comment le golf permet de comprendre Trump, répertorie toutes les largesses que s’autorise l’homme d’affaires, dont le Sunday Times a révélé quelques bonnes feuilles. 

Pour lui, dire que Trump est un tricheur revient à dire que Michael Phelps nage: c’est l’évidence même. Cela serait poussé à un point extrême. La réputation du président des Etats-Unis n’est plus à faire quand il sort ses clubs en rejouant des coups à chaque fois que cela ne lui convient pas, en modifiant ses scores ou en abusant des "gimme", terme américain qui désigne le fait qu’un adversaire dispense à l’autre un coup quand il s’agit d’un putt (la balle est à courte distance du trou).

"Jamais personne dans l’histoire du golf n’avait accepté ça"

"Les ‘gimmes’ sont supposés être comme des cadeaux: ils peuvent seulement être offerts, jamais pris, confie l’auteur qui se souvient d’une partie avec le dirigeant sur son golf, le Trump National Golf Club Westchester (Etat de New York). Sauf pour Trump. Il déclara que tout putt de 1,50m à 2,40m était un gimme. Jamais personne dans l’histoire du golf n’avait accepté ça avant qu’il ne le fasse avec moi. J’avais fait un trou en 5 coups alors qu’il était en dehors du green et il a dit avec désinvolture: ‘eh bien, je suppose que c’est bon’ et il a ramassé la balle."

Les manies de Trump lui ont fait hériter d’un surnom parmi les caddies: celui de Pelé, légende du football brésilien. Le sobriquet lui est venu pour la manie qu’a Trump de taper du pied dans les balles sur les parcours. Presque du classique par rapport à la suite. 

Un caddie, qui a préféré garder l’anonymat, explique que le président américain est déjà allé jusqu’à modifier le parcours de golf pour mieux jouer. "Pendant un moment, il gardait une bombe de peinture rouge dans son chariot, explique ce dernier. Quand sa balle heurtait un arbre et qu’il pensait que ce n’était pas juste, il se rendait à l’endroit de l’arbre et dessinait un grand X rouge dessus. Le lendemain, il était parti."

Nicolas Couet