RMC Sport

Costantini : « On aura perdu un an »

Daniel Costantini

Daniel Costantini - -

Daniel Costantini, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France et membre de la Dream Team RMC Sport, regrette que le changement de génération tarde chez les Experts, alors qu’ils ont été éliminés en quarts de finale du Mondial mercredi.

« Il n’y a pas de soucis à se faire pour l’équipe de France. Ceux qui nous ont permis d’être tout en haut, encore récemment (aux JO), vont être encore là. Ce qui m’inquiète, c’est que Nikola Karabatic n’a pas été bon du tout hier (mercredi) contre la Croatie. On peut le comprendre, peut-être, sans en rajouter. Daniel Narcisse a fait un Mondial merdique, incontestablement. Luc Abalo, qui est encore relativement jeune (28 ans), a raté son quart de finale d’une façon étonnante. Il a quatre tirs ouverts, il ne les met pas au fond. Thierry Omeyer, à 37 ans, il a plutôt son avenir derrière lui. Je n’ai pas compris que certains glorieux anciens ne soient pas arrêtés tout de suite après les JO, sur la plus haute marche du podium. C’était le bon moment pour partir. Et on aurait attaqué, comme les autres équipes, un renouvellement progressif. Ils ont voulu faire un dernier tour de piste. Il est raté. » 

« Ça avait un air de jubilé »

« Moi, j’aurais arrêté des gens de moi-même après les Jeux Olympiques de Londres. J’ai même fait pire ! On n’était pas double champion olympique, double champion du monde, mais je me souviens qu’aux Jeux de Barcelone (1992), entre la demi-finale perdue et la médaille de bronze, j’ai arrêté quatre joueurs et non des moindres. Je leur ai dit : ‘‘messieurs, je m’excuse, vous ne jouerez pas le match pour la médaille de bronze parce que je ne veux pas que ce soit un jubilé’’. Ce championnat du monde, malheureusement, ça avait plutôt un air de jubilé qu’une projection vers les Jeux de Rio (2016). Il va falloir le faire. Mais à partir de quand ? A partir du mois de mars, un petit peu, de juin, un petit peu, et surtout, au championnat d’Europe l’année prochaine au Danemark. Mais on aura perdu un an. C’est ce qui me gêne. »