RMC Sport

Costantini : « On se prend à rêver »

Daniel Costantini

Daniel Costantini - -

Les handballeuses françaises se sont qualifiées pour les quarts du Mondial après leur victoire face au Japon (27-19). Si les filles d’Alain Portes se sont fait peur, notre consultant Daniel Costantini leur imagine un bel avenir.

Avec sept victoires en sept matches, dont celui de dimanche face aux Japon (27-19), l’équipe de France se retrouve qualifiée pour les quarts de finale du championnat du monde en Serbie. Alain Portes, arrivé en juin à la tête de la sélection, a semble-t-il redressé la barre et redonné confiance à ses joueuses. Pour Daniel Costantini, membre de la Dream Team RMC Sport, cette qualification augure de bonnes choses : « On peut considérer que cette qualification correspond presque à un but atteint. Mais l’appétit vient en mangeant et quand on arrive à ce niveau de la compétition en ayant gagné tous ses matches, on se prend à rêver. »

Pourtant, face à des Nipponnes sans complexe, les Françaises, archi-favorites, ont eu toutes les peines du monde à se libérer. Comme face à la Corée du Sud vendredi (27-22), les Bleues ont attendu le dernier quart d’heure pour sonner la révolte. « N’est-ce pas la caractéristique d’une équipe en reconstruction de se chercher au début et d’avoir besoin de trouver de la confiance sur le terrain ?, s’interroge Costantini. Mais à chaque fois, la solution a été trouvée. Et ces derniers quarts d’heure où elles finissent sur les chapeaux de roue, ça veut dire aussi qu’elles sont pas mal physiquement. Dans un Mondial, la fatigue s’accumule au fur et à mesure des matches. Or, à la sortie, c’est parfois le physique qui fait la différence. »

« Leynaud est absolument déterminante »

En quart de finale, Alain Portes pourra une nouvelle fois miser sur ses cadres et notamment sur sa gardienne Amandine Leynaud, une nouvelle fois impériale. « Il peut s’appuyer sur Amandine Leynaud dans le but, mais ce n’est pas nouveau, rappelle le membre de la Dream Team. C’est une gardienne absolument déterminante. La défense est bonne mais c’est vrai que ces deux derniers matches n’ont pas vraiment permis de voir où elle en était. Il y a surtout une puissance très intéressante au niveau du bagage individuel. Et toutes ces jeunes joueuses qui complètent cette équipe et acquièrent de l’expérience, c’est de très bon augure pour la suite. Il faut faire attention, ne pas en faire des favorites pour le quart de finale. Mais elles peuvent très bien passer et accéder au dernier carré, ce qui serait exceptionnel. »

A lire aussi :

>> Mondial : les Bleues dans la douleur

>> Mondial : trop facile pour les Bleues ?

>> Mondial : Portes donne le change

Propos recueillis par R.M