RMC Sport

Coupe EHF : Montpellier prolonge la malédiction

Mathieu Grébille

Mathieu Grébille - -

Comme Dunkerque et Nantes ces deux dernières années, Montpellier s’est incliné en finale de la Coupe EHF face aux Hongrois de Szeged (29-28), dimanche à Berlin. Une grosse déception pour les Héraultais, qui ont gâché trop de munitions.

Onze ans après sa victoire en Ligue des champions, Montpellier n’a pas réussi à remporter le deuxième titre européen de son histoire. Les Héraultais, privés de William Accambray, blessé à un doigt de la main droite, se sont inclinés dimanche en finale face à Szeged (29-28). Déjà auteurs d’un exploit en demi-finales face au favori, Berlin, les Hongrois n’ont pas laissé passer leur chance face à des Français qui ont mal négocié plusieurs ballons chauds. Et qui n’ont jamais réussi à reprendre les devants de la 11e à la dernière minute.

Les coéquipiers de Michaël Guigou et Thierry Omeyer, seuls survivants de l’épopée de 2003, ont finalement craqué dans les derniers instants, quand Issam Tej a écopé de deux minutes d’exclusion. Menés de trois buts (28-25) à deux minutes du terme, les Montpelliérains, jusqu’alors invaincus dans la compétition, ont entretenu l’espoir en revenant à une longueur des Hongrois sur une réalisation de Gajic à 40 secondes de la fin (28-27). Et s’ils ont cru bénéficier d’une balle d’égalisation, la soufflé est retombé avec un penalty très litigieux transformé par Larholm (29-27 puis 29-28).

Pour la première fois depuis 2003, le trophée ne revient pas à un club allemand. Vainqueur de la Coupe de la Ligue, le MAHB ne décrochera pas, non plus, un deuxième titre cette saison avec cette épreuve qui manque encore à son palmarès. Comme Dunkerque en 2012 et Nantes l’année dernière, Montpellier s’est aussi cassé les dents en finale d’une Coupe EHF qui se refuse aux Français. Mais les Montpelliérains ont encore un effort à fournir jeudi avec un déplacement à Chambéry pour sceller la deuxième place du championnat.

A lire aussi :

>>> Comment Dunkerque a dominé le PSG : les clés du succès

>>> Dunkerque titré sans jouer

>>> Cazal : « On nous a sous-estimés »

NC